Etats-Unis : les boissons énergisantes peuvent mener aux Urgences

Les boissons énergisantes sont dans le viseur des autorités sanitaires américaines, suite à un rapport relevant une hausse inquiétante des consultations aux Urgences après des abus de consommation.

Rédigé le

Etats-Unis : les boissons énergisantes peuvent mener aux Urgences
Etats-Unis : les boissons énergisantes peuvent mener aux Urgences

Enrichies fortement en caféine, taurine, guarana, ginseng, vitamines... les boissons énergisantes* promettent énergie, endurance et performance. Mais elles peuvent aussi avoir des effets délétères sur la santé.

Selon un récent rapport du Département des Addictions et de la Santé mentale au ministère américain de la Santé (Substance Abuse and Mental Health Services Administration - SAMHSA), le nombre de visites aux Urgences, après consommation de ces boissons, est passé de 10.068 en 2007 à 20.783 en 2011, chez les jeunes âgés de 18 à 39 ans. Une population de plus en plus adepte du "binge drinking", favorable aux excès, et qui associe ces boissons à de l'alcool, ce qui augmente leur dangerosité.

La forte dose de caféine contenue dans les produits énergisants (de 80 à 500 mg, contre 100 mg pour une tasse de café) peut créer des troubles du rythme cardiaque et accentuer une déshydratation. Associées à de l'alcool, ces boissons ralentissent la sensation d'ivresse. Ce moindre ressenti entraîne un risque accru de coma éthylique, d'actes de violence ou encore d'accidents de la route. Enfin, la très forte concentration de taurine peut favoriser des troubles neurologiques de type épilepsie, paresthésie (trouble de la sensibilité tactile), ou vertiges.

En France, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a déjà alerté sur les dangers de ces produits énergisants, constatant une très forte augmentation chez les moins de 35 ans. L'Anses préconise une consommation modérée et indépendante d'une activité physique intense. Dans le cadre d'un d'un dispositif mis en place en 2009, elle met à disposition un formulaire de nutrivigilance pour recueillir les effets indésirables suspectés d'être liés à ces boissons.

*A ne pas confondre avec les boissons énergétiques, qui apportent de l'énergie sous forme seulement de sucres, de sels minéraux et de vitamines.

Source : "More Emergency Visits Linked to Energy Drinks", Barry Meier, The New York times, 11 janvier 2013.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus