Devient-on plus sensible au froid en vieillissant ?

Pourquoi les personnes âgées sont-elles plus sensibles aux changements de température ?

Rédigé le

Devient-on plus sensible au froid en vieillissant ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent pourquoi les personnes âgées sont plus sensibles au froid :

"En vieillissant le corps s’adapte moins bien aux changements de température, un peu comme si notre thermostat intérieur c’était déréglé. 

"Ce thermostat c’est l’hypothalamus, cette glande du cerveau qui règle la température corporelle autours de 37 degrés. Mais l’efficacité de ce thermostat diminue avec l’âge.

"En vieillissant le métabolisme ralentit et la production de chaleur a tendance à diminuer. Résultat, chez une personne âgée la température du corps est sensiblement plus basse, souvent comprise entre 36 et 36,6 degrés.

"Un autre facteur entre en jeu : la diminution de la masse musculaire et de la couche de graisse qui se trouve sous la peau et qui constitue en temps normal un isolant thermique naturel pour lutter contre le froid.

"Dernier élément : la vasoconstriction c'est à dire la diminution du calibre des vaisseaux sanguins. Quand il fait très froid, l’afflue de sang qui irrigue les mains et les pieds diminue, pour se concentrer sur les organes vitaux comme le coeur ou le cerveau, ce qui va limiter la déperdition de chaleur. Chez les personnes âgées, cette vasoconstriction est moins efficace et la chaleur se disperse plus vite.

"Pour toutes ces raisons physiologiques les personnes âgées ont tendance à moins ressentir le froid que la moyenne et leur organisme s'adapte beaucoup plus mal aux changements de température importants."

Sponsorisé par Ligatus