Des éthylotests anti-démarrages contre l’alcool au volant

Un décret d’application de la loi du 14 mars 2011 vient de préciser la future place des éthylotests reliés au démarreur des voitures, dans la sanction des conducteurs arrêtés en état d’ébriété. Comment fonctionne ce dispositif et quels sont les accompagnements nécessaires ?

Rédigé le , mis à jour le

Des éthylotests anti-démarrages contre l’alcool au volant

Chaque année sur les routes, plus d’un accident mortel sur trois est dû à l’alcool. Avec un constat implacable et simple à retenir : il suffit de boire deux verres pour multiplier par deux le risque de perdre le contrôle de son véhicule. Toute personne arrêtée au volant à plus de 0,5 g/l d’alcool dans le sang - soit deux verre de vin, par exemple - pourra donc avoir l’obligation d’installer un éthylotest anti-démarrage sur son véhicule. Cette mesure a déjà fait ses preuves dans certains pays étrangers.

A voir aussi :

Sponsorisé par Ligatus