Contraception d'urgence : cinq jours pour agir

La première campagne nationale sur la contraception d'urgence débutera le 22 juin 2012. A l'initiative du ministère de la Santé et de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), trois spots radios et des bannières web seront dédiées à informer sur le sujet.

Rédigé le , mis à jour le

Contraception d'urgence : cinq jours pour agir

C'est l'occasion de rappeler qu'il existe plusieurs moyens de contraception d'urgence, le plus utilisé étant la "pilule du lendemain". Il s'agit d'un comprimé hormonal qui peut convenir à toutes les femmes, chaque fois que le rapport sexuel présente un risque (oubli de pilule, préservatif défectueux, etc.), et quelque soit le moment du cycle. Cette contraception doit être prise le plus rapidement possible, dans un délai maximum de 72 heures après un rapport sexuel sans protection.

Avec plus de 75 % des IVG pratiquées sur des jeunes femmes de 18 à 35 ans, selon l'Inpes, cette campagne s'adresse plus particulièrement à cette tranche d'âge. Grâce aux différentes actions de sensibilisation, les femmes seront dirigées vers le site Choisirsacontraception.fr, sur lequel elles auront accès à toutes les informations nécessaires relatives à la contraception d'urgence.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus