Tout savoir sur la pilule contraceptive

Pilules œstroprogestatives, progestatives, du lendemain... Il est souvent difficile de s'y retrouver ! Le point sur le fonctionnement, l'efficacité, le délai maximal et la conduite à tenir en cas d'oubli.

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le , mis à jour le
Tout savoir sur la pilule contraceptive

Certaines associations de pilule estroprogestative, appelées 3ème et 4ème génération, étaient les plus utilisées par les Françaises en 2011. Elles ne représentent plus que 10% des ventes de pilule estroprogestative alors que ce chiffre était de 45% en 2011. Aujourd'hui, une autre association, moins à risque de thrombose veineuse, est préférée, à base de  lévonorgestrel et éthinylestradiol à 20 µg (source : ANSM).

Quels sont les différents types de pilules ?

Il existe différents types de pilule en fonction des hormones utilisées. Les pilules œstroprogestatives, aussi appelées pilules combinées, contiennent un œstrogène et un progestatif, qui est dérivé de la progestérone. Comme elles augmentent légèrement le risque de thrombose (caillot), elles sont contre-indiquées en cas d'antécédent d'AVC ou d'infarctus, de phlébite, de troubles de coagulation, de diabète grave avec atteinte des vaisseaux, etc. Ces pilules ne sont pas indiquées en cas de tabagisme.     

Les pilules progestatives, aussi appelées microprogestatives, ne contiennent qu'une hormone progestative, en quantité très faible. Elles sont autorisées chez la grande majorité des femmes, notamment en cas de contre-indication à la pilule œstroprogestative. Elles sont parfois mal tolérées du fait d'acné, de prise de poids ou de troubles des règles.   

Les pilules du lendemain et du surlendemain ont une place à part, car elles sont prises à la demande après un rapport à risque de grossesse. La pilule du lendemain contient du lévonorgestrel et doit être prise dans les trois jours qui suivent le rapport non protégé. Celle du surlendemain est à base d'ulipristal. Elle est à prendre dans les cinq jours.     

Comment fonctionnent les pilules contraceptives ?

Quand elle est utilisée dans les conditions optimales, la pilule, qu'elle soit œstroprogestative ou progestative, a une efficacité de 99,7 %. En pratique, ce pourcentage chute à 91 %. Pourquoi une telle différence ? À cause des oublis, des retards de prise, des vomissements survenant dans les trois heures après la prise ou des diarrhées dans les 10 heures ou encore la prise de certains médicaments (notamment certains anti-épileptiques) qui altèrent l'efficacité de la pilule.

Les pilules combinées (œstroprogestatives) agissent en bloquant l'ovulation et en épaississant la glaire pour empêcher les spermatozoïdes d'entrer dans l'utérus. Elles modifient aussi l'endomètre, la couche superficielle de l'utérus, pour éviter que l'œuf fécondé ne s'y installe. Différentes présentations existent : une plaquettes de 21 jours, avec 7 jours de pause, ou une plaquette de 28 jours, dont 7 comprimés inactifs.   

Les pilules progestatives agissent en épaississant les sécrétions au niveau du col de l'utérus, ce qui empêchent les spermatozoïdes de passer, et en empêchant la nidation de l'oeuf dans l'utérus. Certaines bloquent l'ovulation. Elles sont présentées en plaquettes de 28 jours, à prendre sans interruption.

Au bout de combien de temps la pilule est efficace ?

Si le premier comprimé de pilule combinée est pris le premier jour des règles, l'efficacité est immédiate. En revanche, s'il est pris plus tard, un autre moyen de contraception, comme le préservatif, est indispensable pendant les sept premiers jours.

La pilule progestative est efficace au bout de 48 heures si le comprimé est pris le premier jour des règles. S'il est pris plus tard, de la même façon, des préservatifs s'imposent.   

Sous pilule, un test de grossesse est nécessaire en cas de retard de règles, de règles différentes de vos règles habituelles, ou de signes de grossesse comme des seins sensibles.

Quel est le délai maximal pour prendre ma pilule ?

Les pilules combinées et progestatives au désorgestrel doivent être prises à la même heure, avec un délai autorisé de 12 heures.

Les pilules microprogestatives au lévonorgestrel doivent aussi être prises à la même heure, avec un délai maximal de 3 heures seulement.

Comment réagir si j'ai oublié ma pilule ?

Lisez la notice (papier ou sur internet) qui précise la conduite à tenir.   

En cas d'oubli de pilule ou si le délai ci-dessus n'a pas été respecté, le comprimé oublié doit être pris dès que possible, même si deux comprimés doivent être pris le même jour. La plaquette sera poursuivie comme d'habitude. Un préservatif est nécessaire durant les sept jours suivant l'oubli. Si l'oubli concerne les sept derniers comprimés actifs, il faut enchaîner sur la prochaine plaquette, sans faire une pause de sept jours ou sans prendre les comprimés placebos (s'il s'agit d'une plaquette de 28 comprimés).   

Si un rapport sexuel a lieu dans les cinq jours précédant l'oubli ou s'il y a eu un oubli de deux comprimés ou plus, une contraception d'urgence est indispensable. Un préservatif est nécessaire durant les sept jours suivant l'oubli.

Marina Carrère d'Encausse et Patrick Pelloux expliquent le fonctionnement de la pilule contraceptive
Marina Carrère d'Encausse et Patrick Pelloux expliquent le fonctionnement de la pilule contraceptive

Sources : 

· Collège national des gynécologues-obstétriciens de France
· Vidal 
· Santé publique France

En savoir plus :

· Cinq idées reçues sur la pilule
· Pilule du lendemain, une contraception d'urgence
· Comment se procurer la pilule du lendemain ?
· La pilule, une contraception simple à avaler

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !