Comment se déroule un test d'allergie ?

L'arrivée du printemps marque aussi le retour des allergies. On connaît les symptômes - nez bouché, gorge irrité et des yeux qui pleurent - mais pas forcément la cause de l'allergie. Pour le savoir, une seule solution, réaliser un test cutané.

Rédigé le , mis à jour le

Comment se déroule un test d'allergie ?

En pratique, comment cela se passe ? Après un interrogatoire, l'allergologue va appliquer sur l'avant-bras du patient des extraits d'allergènes, comme les pollens ou les acariens. Le but : reproduire à très petite échelle la réaction allergique. Il va ensuite faire pénétrer le produit dans la peau à l'aide d'une petite aiguille. Au bout d'une vingtaine de minutes, si on est allergique, un petit bouton apparaît de la taille d'une piqûre de moustique. Une piqûre sans produit, on l'appelle le test positif, est également réalisée pour voir comment la peau réagit.

Si aucune réaction n'apparaît, il faudra alors poursuivre le dépistage en laboratoire, en mesurant dans le sang la présence d'anticorps spécifiques.

Ces tests permettent d'identifier le coupable, l'agent responsable de l'allergie. C'est donc une étape indispensable avant d'envisager un traitement.

La fiabilité de ces tests est très bonne pour les allergies respiratoires. Elle l'est un peu moins pour les allergies alimentaires. Ils sont pratiquement indolores et peuvent être pratiqué chez les enfants dès l'âge de 6 mois. Quand ils sont prescrits par le médecin traitant, ils sont remboursés par l'Assurance-maladie.

En savoir plus :


Sponsorisé par Ligatus