Cancers : mieux dépistés, mieux soignés

Le renforcement du dépistage précoce ainsi qu'une amélioration de la prise en charge des patients, auraient fait chuter le taux de mortalité par cancer. Le nombre de personnes touchées par la maladie, lui, augmente.

Rédigé le

Cancers : mieux dépistés, mieux soignés
Cancers : mieux dépistés, mieux soignés

Plus de 365 000 nouveaux cas de cancers (tous types confondus) ont été signalés en France sur l'année 2011 (357 700 nouveaux cas de cancers estimés en 2010). Un chiffre anxiogène, mais à prendre avec des pincettes… En effet cette estimation, communiquée lors d'un colloque international organisé dans le cadre du Plan Cancer 2009-2013, s'explique en partie par l'amélioration de l'identification de l'ensemble des cancers dépistés, ainsi que par l'allongement de la durée de vie des Français.

Les cancers étant mieux détectés, ils sont également aujourd'hui mieux soignés. L'Anses et l'INCa ont annoncé une baisse de la mortalité due au cancer dans le monde, de 22 % chez l'homme, et de 14 % chez la femme. Enfin, 90 % à 95 % des cancers seraient liés à l'environnement et aux modes de vie (exposition à des agents chimiques, sédentarité, alimentation, tabac, alcool, exposition solaire), pour 5 à 10 % des cas, une cause génétique a été identifiée. La baisse du taux de mortalité lié au cancer, en France et dans le monde, n'empêche pas l'Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses) et l'Institut National du Cancer (INCa) d'alerter sur cette maladie et d'inciter au dépistage. Le cancer est la maladie qui tue aujourd'hui le plus en France. 

 Selon les chiffres de l'INCa, chez la femme, les cancers les plus fréquents demeurent le cancer du sein (53 000 cas), les cancers du côlon-rectum (19 000 cas) et le cancer du poumon (12 000 cas). Chez l’homme, c'est le cancer de la prostate (71 000 cas), suivi du cancer du poumon (27 000 cas) et du cancer du côlon-rectum (21 500 cas).

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :