Anticoagulants : faut-il prévenir le dentiste ?

Y a-t-il des précautions particulières à prendre avant d'aller chez le dentiste quand on est sous anticoagulant ?

Rédigé le , mis à jour le

Anticoagulants : faut-il prévenir le dentiste ?

Les réponses avec le Pr. Stéphane Mouly, médecin interniste à l'hôpital Lariboisière (Paris) :

"En général, non sauf sur les gestes très invasifs comme les avulsions dentaires, les extractions ou les interventions difficiles.

"Il arrive qu'on demande au patient d'arrêter l'anti-vitamine K et de relayer par l'héparine. L'avantage de l'héparine est qu'elle a une demi-vie très courte, donc on peut l'arrêter quelques heures avant le geste. On effectue le geste dans un environnement de coagulation qui est stable et sécurisé pour le patient, puis on reprend l'anti-vitamine K par la suite.

"Mais ça oblige à un contrôle et à une reprise des contrôles. Il y a certains patients qui perdent l'équilibre qu'ils avaient sous anti-coagulant à la suite de ça."

En savoir plus :