Allergies : les pollens de chêne et de graminées attaquent

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) alerte contre la recrudescence d'allergies aux pollens de chênes et de graminées. Dix-huit départements présentent un risque élevé. 

Rédigé le

Reportage de Laetitia Fouque, Maxime Vauthier et Hervé Droguet

Avec un printemps plus que maussade cette année, les personnes allergiques auraient pu se croire préservées. Il n'en est rien. Après les pollens de bouleau, c'est au tour des pollens de chêne et de graminées de provoquer de nombreuses réactions allergiques. Blé, orge, maïs, roseaux... Au total, 12.000 espèces foisonnent dans les campagnes mais aussi les villes françaises.

18 départements en risque allergique élevé

Dix-huit départements présentent un risque d'allergie élevé mais la grande majorité du territoire est concernée. Dans la région nîmoise, les pollens de chêne sont particulièrement élevés, avec un record de plus de 15.000 grains par mètre cube d'air.

La semaine prochaine devrait être plus clémente pour les personnes allergiques grâce à des conditions météorologiques mitigées. Car les pollens de graminées sont particulièrement virulents durant les périodes ensoleillées.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :