Aidants familiaux : la non reconnaissance des proches ?

Ma grand-mère est atteinte d'Alzheimer. Qu'elle ne me reconnaisse plus est une situation très difficile au quotidien. Que faire pour l'aider ?

Rédigé le , mis à jour le

Aidants familiaux : la non reconnaissance des proches ?

Les réponses avec le Dr Marie Sarazin, neurologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) :

"La prosopagnosie désigne la difficulté de reconnaître des visages, d'identifier les personnes. Ce n'est pas noir ou blanc pour la famille. Ce n'est pas parce que la personne ne va pas reconnaître immédiatement sa petite-fille qu'il n'y a pas cette familiarité qui persiste et qui va se manifester autrement. Pour cette famille, il va falloir déchiffrer les symptômes autrement que, comme elle me reconnaît ou elle ne me reconnaît pas. Ensuite, il faut parler à cette personne malade, la resituer… Il faut la considérer comme ce qu'elle est et ne pas lui demander l'impossible. Il ne faut pas essayer de demander à un patient ce qu'il n'est plus en mesure de faire car c'est vécu de manière blessante, humiliante… d'autant plus quand il s'agit de son conjoint ou ses enfants. Il faut accepter qu'il y ait un déficit et l'accompagner dans la journée."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Le déni de mon mari concernant sa maladie est compréhensible. Mais comment expliquer celui des amis ou du reste de la famille ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Comment agir face à l'agressivité physique d'un malade envers le personnel ou les autres patients ? Quelle attitude adopter ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Marie Sarazin, neurologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris)