A vos livres ! Nos conseils lecture de la semaine

Comme chaque semaine, retrouvez les conseils de Gérard Collard.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan
Roland Perez
Ed. Les Escales, octobre 2021

Le récit tendre et détonnant d'une enfance pas comme les autres, bercée par la voix de Sylvie Vartan. Un roman drôle et chaleureux sur la famille et sur la différence. Roland, dernier enfant d'une famille juive séfarade, n'est pas un petit garçon comme les autres. Les médecins sont formels : il ne marchera jamais. Mais Esther, sa mère, refuse de le croire. Elle parcourt Paris, de spécialiste en spécialiste, son fils dans les bras, à la recherche du médecin qui fera un miracle.

Niché dans un HLM du XIIIe arrondissement, l'appartement familial est devenu le territoire de Roland. Un terrain de jeu qu'il explore à quatre pattes, prêtant oreille aux discussions de sa mère et de ses voisines, à leurs prières et chuchotements bienveillants, tout en attendant avec impatience le retour de ses frères et sœurs de l'école. Le monde extérieur, c'est à travers la télévision qu'il le découvre. Il y rencontre Sylvie Vartan, une fée bienveillante à la carrière naissante, dont la voix l'accompagnera sur le chemin de la guérison.

Et quand le miracle auquel sa mère n'a jamais cessé de croire se produit enfin, que Roland, qui a alors sept ans, parvient à faire ses premiers pas, c'est un monde nouveau et infini qui s'offre à lui : les trottoirs de Paris, le métro, et surtout l'École des enfants du spectacle...

Ma mère, Dieu et Sylvie Vartan est un roman tendre et loufoque, aux personnages drôles et attachants. Une histoire vraie, lumineuse et pleine d'espoir.

Les aveux
John Wainwright et Laurence Romance
Ed. 10-18, novembre 2021

" Vous êtes ici pour avouer le meurtre de votre femme.
– C'est ça.
– Il va falloir me convaincre. "

Après Une Confession le nouveau face à face de John Wainwright
Années 1980. Notable respecté d'une petite ville d'Angleterre où il exerce comme pharmacien, Herbert Grantley se présente un beau jour au commissariat. Il a une déclaration à faire. À l'inspecteur Lyle qui le reçoit, il avoue avoir tué sa femme, Norah, morte un an plus tôt de causes réputées naturelles. Comme s'y est-il pris ? En l'empoisonnant au cyanure. Une version de l'histoire qui semble parfaite. Sauf que l'inspecteur Lyle n'est pas du tout convaincu. Mais si Grantley n'est pas coupable, pourquoi vient-il avouer ainsi ? C'est le début d'un long face-à-face entre les deux hommes.
Un inspecteur et un suspect dans un bureau : John Wainwright reprend ici le dispositif qu'il avait adopté dans son roman dont Claude Miller a tiré Garde à vue, en l'inversant. C'est cette fois au suspect de prouver à l'inspecteur dubitatif qu'il est coupable.

Jeux de dupes
Maud Tabachnik
Ed. City Poche, novembre 2021

Détesté par sa femme, méprisé par sa fille, Abbot ne trouve du réconfort que dans l'écriture. Il vient de terminer un roman qu'il s'apprête à envoyer à un éditeur. Mais un jour, l'impensable se produit : il oublie son manuscrit dans un taxi. Et quelques mois plus tard, le livre est publié sous le nom d'un autre et devient un best-seller ! Qui est l'usurpateur ? Comment dénoncer son imposture ? Abbot retrouve sa trace et entre à son service en devenant son secrétaire particulier. Il le suit même jusqu'en Californie, où les droits du livre viennent d'être vendus à Hollywood. Progressivement, la fascination d'Abbot pour celui qui a aussi facilement endossé son rôle se mue en une haine irrépressible. Mais s'il l'élimine, son oeuvre risque également de passer aux oubliettes. À moins que ? Pour se venger, Abbot commence à enclencher une formidable machination...

Vous pouvez commander les livres présentés par Gérard Collard en vous rendant sur le site de la librairie en ligne Griffe noire.