À vos livres ! Les conseils lecture de Gérard Collard

Chaque vendredi, Gérard Collard partage ses coups de coeur lecture. Aujourd’hui, Poids Plume, La Madeleine Proust, une vie et Mon pantalon a disparu.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le
Gérard Collard : les livres de la semaine
Gérard Collard : les livres de la semaine  —  Le Mag de la Santé - France 5

Poids plume
Mick Kitson
Ed. Métailié, août 2022

À la fin du XIXe siècle, dans une Angleterre digne de Dickens, Annie Perry, une petite gitane abandonnée par sa famille, est élevée par un boxeur à mains nues, un géant aussi alcoolisé que tendre. Dans une région qui sent la bière et la boue sèche, qui subit les grèves de l’usine de clous et les caprices des lords douteux, Annie apprendra que dans la vie il ne faut pas seulement se battre, mais il faut savoir très bien le faire. Entre coups de poing et coups de cœur, fêtes foraines et matchs de boxe illégaux, une aventure lumineuse où l’art de l’esquive, la souplesse et la rapidité de poids plume d’une héroïne sauvage et attachante l’aideront à contourner la noirceur de la révolution industrielle et la découverte des États-Unis.Inspiré par l’histoire de son arrière-grand-mère, Mick Kitson signe un roman réjouissant où les femmes ne font pas que se défendre, elles se battent.

La Madeleine Proust, une vie : Libération 1942-1945
Lola Sémonin
Ed. Presses de la Cité, août 2022

La Madeleine Proust, une vie. Libération. 1942-1945 clôt la fresque romanesque qui donne vie à la Madeleine Proust, le personnage de théâtre de Lola Sémonin. Après l'enfance (Quand j'étais p'tite), l'adolescence (Ma drôle de guerre), sa vie de jeune fille (Sous la botte), la Madeleine s'émancipe !
Tous les jours, un pauvre bout de ciel gris entre deux toits, un ciel de lait caillé. La seule couleur de Paris, c'est le rouge vif des drapeaux nazis et elle nous glace les os. L'hiver était revenu avec sa gouillasse et ses marchands de marrons chauds. Au printemps, il y aurait à nouveau les vendeuses de violettes. Et j'irais respirer ces fleurs en pleurant mon pays.

La Madeleine, toujours bonne chez un fondé de pouvoir de la Banque de France, a le mal du pays. Grâce à sa rencontre avec Margot, jeune communiste pleine de gouaille, elle "se débroussaille" ! Avec ce style vif, coloré, qui fait de la Madeleine une héroïne haute en couleur et attachante, l'auteure nous donne à revivre l'Occupation à Paris avec ses drames et ses zones d'ombre, puis revenir dans le Haut-Doubs, où Madeleine retrouve les siens. Entre rires et larmes, pour notre plus grand bonheur !

Mon pantalon a disparu
Christine Naumann-Villemin et Quentin Greban
Ed. Mijade, septembre 2022

Dans la cabine de la piscine, c'est la panique! Nikoala a bien ses socquettes et même son petit slip à coeurs, mais pas de pantalon ! Disparu, évaporé ! Durant le reste de la journée, il va devoir redoubler d'ingéniosité s'il ne veut pas que son secret soit éventé.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !