Une jeune femme se suicide à l’hôpital, sa famille veut porter plainte

Mélanie, 20 ans, a sauté d'une passerelle à la sortie des urgences de l'hôpital de Melun. Prise en charge par un psychiatre, elle n'a pas été hospitalisée malgré ses antécédents. Son père, révolté, compte porter plainte.

Mathieu Pourvendier
Rédigé le
Le drame s'est produit au groupe hospitalier Sud Île-de-France, à Melun
Le drame s'est produit au groupe hospitalier Sud Île-de-France, à Melun  —  Google Street View

Mélanie avait 20 ans. Le 19 décembre, à l'hôpital de Melun (groupe hospitalier Sud Île-de-France), elle a mis fin à ses jours en se jetant d'une passerelle haute de huit mètres. La jeune femme, très fragile psychologiquement, avait été prise en charge le soir même suite à une crise.

Une enquête, close le 23 décembre, confirme le suicide.

Un dossier connu de l'hôpital

Selon les faits rapportés par Le Parisien, Mélanie était fragile depuis l'enfance, et encore plus depuis le décès de sa mère en novembre 2021. Le soir du 19 décembre, la jeune femme a fait une crise chez sa grand-mère, chez laquelle elle vit. "Elle tapait contre les murs et voulait parler à un psychiatre", rapporte la grande-tante de Mélanie.

Sa grand-mère a alors appelé les pompiers qui ont amené la jeune femme à l'hôpital. Elle a été reçue par un psychiatre, qui n'a pas jugé nécessaire de l'hospitaliser. Alors qu'elle devait attendre qu'une ambulance la ramène chez elle, elle a sauté dans le vide depuis la passerelle reliant le parking aux urgences. Deux témoins ont vu la scène. Mélanie est décédée deux jours plus tard, le 21 décembre. 

À lire aussi : Suicide d’une infirmière : la justice dédouane finalement l'hôpital du Havre

Une plainte pour négligence

"Je souffre énormément. L'hôpital connaissait le dossier de ma fille, épais comme un dictionnaire, car ils la suivent en psychiatrie depuis son enfance", témoigne Jean-Michel Mazuret, le père de Mélanie. La jeune femme avait déjà fait une tentative de suicide il y a quelques mois en tentant de se jeter sous un train. D'autres passagers l'en avaient alors empêchée.

"Le 18 novembre 2021, sa mère est décédée. C'est Mélanie qui l'a trouvée dans sa chambre. Ça l'a encore plus fragilisée psychologiquement. Quand on connaît cette situation, on ne la laisse pas sans surveillance...", poursuit Jean-Michel Mazuret. Il compte porter plainte contre l’hôpital pour négligence.

"Je n'en veux pas au personnel, mais à l'État et à nos politiques. Il faut qu'ils se rendent compte que le manque de personnel a des conséquences dramatiques", explique-t-il. Mais si de nombreux services de psychiatrie sont engorgés dans le pays, au centre hospitalier de Melun, "il n’y a pas de problème particulier concernant les effectifs. On a un infirmier et un psychiatre 24 h/24", selon la direction de l'hôpital.

Urgences : mieux gérer les flux de patients
Urgences : mieux gérer les flux de patients  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !