Ukraine: l'OMS "très préoccupée" par de possibles attaques contre des hôpitaux

Alors que la guerre s’intensifie en Ukraine, l’Organisation Mondiale de la Santé a réitéré son appel à épargner les hôpitaux et le personnel soignant.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Tedros Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé
Tedros Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé

Dans la nuit du 1er au 2 mars, les autorités ukrainiennes ont affirmé que des troupes aéroportées russes avaient été débarquées à Kharkhiv et attaqué un hôpital de la deuxième ville du pays, proche de la frontière russe.

Pour rappel, les attaques contre les hôpitaux sont interdites par la Convention de Genève, convention qui codifie les droits et les devoirs des combattants et des civils en temps de guerre.

"Les hôpitaux civils organisés pour donner des soins aux blessés, aux malades, aux infirmes et aux femmes en couches ne pourront, en aucune circonstance, être l'objet d'attaques ; ils seront, en tout temps, respectés et protégés par les Parties au conflit." (Art.18)

Le droit à un accès sûr aux soins

"Nous sommes très préoccupés par les informations faisant état d'attaques contre des installations sanitaires", alerte le patron de l'OMS, Tedros Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse en ligne.
"Le caractère sacré et la neutralité des soins de santé, y compris des travailleurs de la santé, des fournitures, du transport et des installations pour les patients, ainsi que le droit à un accès sûr aux soins doivent être respectés et protégés", a-t-il souligné.

A ce jour, l'organisation onusienne confirme qu'un hôpital a bien été pris pour cible la semaine dernière : une attaque à l'arme lourde qui a tué quatre personnes et en a blessé 10, dont six agents de santé. 
L'OMS procède actuellement à des vérifications sur plusieurs autres attaques signalées, selon son dirigeant.

À lire aussi : Ukraine : l'OMS alerte sur une pénurie d’oxygène

Assurer l’acheminement de l’oxygène

L'OMS a réitéré son appel à l'instauration de corridors humanitaires, notamment pour acheminer de l'oxygène dont les réserves en Ukraine sont très faibles.
Une première livraison de matériel médical de l'OMS, en particulier des kits chirurgicaux, doit arriver en Pologne jeudi, a-t-elle indiqué.