1. / Sexo
  2. / Troubles sexuels
  3. / Douleurs pendant les rapports

Sexe avec un nouveau partenaire : pourquoi ça peut faire mal ?

Il existe sûrement des questions que vous n'avez jamais osé poser, par pudeur, crainte, voire même honte... Notre journaliste, Mélanie Morin, a posé ces questions à votre place. Aujourd'hui, il est question des douleurs pendant les rapports sexuels.

Rédigé le , mis à jour le

"J'ai des rapports sexuels douloureux avec mon amant...", chronique de Mélanie Morin du 27 avril 2018

Les douleurs lors des rapports sexuels sont une préoccupation fréquente. Sur Internet, la recherche "j'ai mal quand je fais l'amour" génère près de 392.000 résultats.

Quand faire l'amour fait mal...

En cas de rapports sexuels douloureux, il est vivement conseillé de consulter, surtout si les douleurs durent depuis plusieurs jours et ne s'atténuent pas. La meilleure chose à faire est de consulter un(e) gynécologue qui connaisse bien les dyspareunies. Le préfixe "dys" désigne une difficulté, une anomalie et "pareunie" évoque la sexualité. Les dyspareunies sont donc des dysfonctionnements, des douleurs spécifiques au coït. Même s'il peut être difficile et embarrassant d'évoquer ce sujet en consultation, sachez que tout ce que vous dites dans un cabinet relève du secret médical. Il est important de se sentir en confiance avec son médecin.

Les causes de ces douleurs vulvo-vaginales sont très variées vu la complexité de l'appareil génital féminin. Lors de la consultation, le médecin vérifie qu'il n'y a pas de lésions directement visibles, d'éventuels boutons d'herpès ou des condylomes, les verrues génitales qui peuvent être le signe d'un papillomavirus. Il contrôle aussi l'absence d'inflammation, un aspect rougi de la vulve. Le médecin effectue ensuite un prélèvement de petites cellules pour rechercher une éventuelle mycose. Seul un prélèvement permet de confirmer si le problème est infectieux. Effectuer des frottis réguliers est d'ailleurs recommandé tous les trois ans pour les femmes entre 25 et 65 ans pour écarter un éventuel cancer du col de l'utérus...

Le changement de partenaire en cause ?

En cas de changement de partenaire, il n'est pas rare de ressentir des désagréments lors des rapports sexuels. Selon les spécialistes contactés par nos soins, en cas de nouveau partenaire et en l'absence de préservatif, les fluides et flores respectifs se mêlent beaucoup, les partenaires échangent de nombreux germes, de bactéries alors que leurs organismes doivent encore s'habituer l'un à l'autre. Cela nécessite un "temps d'acclimatation" et la survenue de cystites ou de mycoses est assez fréquente au début d'une relation.

Et qui dit nouvel amant, dit rapports sexuels très fréquents. Cela peut parfois irriter la vulve. S'il s'agit simplement d'une irritation passagère, il existe des pommades apaisantes vendues en pharmacie. Si le problème persiste et si le désagrément survient à chaque rapport, il faut consulter.

Protégez-vous !

Il est indispensable de se protéger lorsqu'on a un nouveau partenaire. Il faut d'abord utiliser des préservatifs et effectuer un test pour dépister d'éventuelles infections sexuellement transmissibles avant de décider de ne plus utiliser de protection. C'est la règle de base avec laquelle on ne transige pas ! Il faut penser à sa santé et à celle des partenaires légitimes qui, du coup, sont aussi exposés.

Vous trouverez la marche à suivre pour éviter toutes ces IST dans un livret très complet de l'INPES. Cela implique bien sûr l'hépatite B, la syphilis, le VIH... On estime d'ailleurs qu'il y a encore près de 6.000 nouvelles contaminations par an car de nombreuses personnes ignorent qu'elles portent le virus. 

Deux sites Internet aident les femmes et les couples légitimes ou non à trouver des solutions en cas de douleurs pendant les rapports sexuels. Sur le site "Gyn and co", équivalent d'un bouche-à-oreille virtuel, les femmes recommandent tel ou tel spécialiste en fonction de la façon dont elles ont vécu leur consultation : si la gynéco ou sage-femme a bien été à l'écoute, sans porter de jugement moral, si l'examen a été réalisé en douceur... On peut même aller dans les catégories pour sélectionner le motif de consultation. Le site de l'association "Les Clés de Vénus", lui, est très complet sur les douleurs intimes et regorge aussi de conseils pour trouver le bon spécialiste.
 

N'hésitez pas à envoyer vos questions gênantes par mail : melanie@allodocteurs.fr

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus