1. / Sexo
  2. / Pratiques et libido
  3. / Masturbation

Une masturbation excessive augmente-t-elle le risque d'éjaculation précoce ?

Une masturbation plusieurs fois par jour augmente-t-elle le risque d'être éjaculateur précoce ? Est-ce pathologique ?

Rédigé le , mis à jour le

Une masturbation excessive augmente-t-elle le risque d'éjaculation précoce ?

Les réponses avec le Dr Philippe Brenot, psychiatre sexologue :

"Non, une masturbation pluriquotidienne n'augmente pas le risque d'être éjaculateur précoce. La masturbation n'est jamais pathologique sauf quand on a des comportements extrêmement importants en matière de masturbation.

"Notamment avec des addictions à des stimulants (films vidéos, porno sur Internet…), il peut y avoir une forme d'addiction. On va avoir du mal à avoir les mêmes incitateurs que l'on trouve dans la masturbation avec la partenaire la plus belle avec qui on puisse vivre. Mais la grande difficulté, c'est de comprendre que ce n'est pas forcément une pathologie lorsqu'on a une grande fréquence masturbatoire.

"Une étude réalisée avec l'Observatoire du couple sur 2.000 hommes vivant en couple a montré que 12 à 15% d'hommes avaient une masturbation une fois par jour ou plus. Ce n'est pas une pathologie, en revanche c'est le signe de quelque chose : la masturbation est essentiellement anxiolytique. Une part d'hommes et de femmes vont effectivement apaiser leur tension par la masturbation. Il existe d'autres moyens et il faut comprendre que lorsque l'on a une haute fréquence masturbatoire, ce n'est pas forcément sexuel.

"La masturbation apporte souvent une sexualité relationnelle pauvre, c'est-à-dire que sa sexualité n'est pas vraiment de la sexualité. Il s'agit d'une sorte d'apaisement alors que la relation à deux, c'est autre chose."

En savoir plus sur la masturbation

Dossiers :

Questions/réponses :

Sponsorisé par Ligatus