Traitement par testostérone : risques cardiaques chez certains hommes

Traitement par testostérone : risques cardiaques chez certains hommes

Chez les hommes de plus de 50 ans, il n'est pas rare d'observer une baisse progressive des taux de testostérone. Pour autant, les traitements par testostérone pour compenser une insuffisance ne sont pas sans conséquences. Une étude américaine alerte sur les risques cardiovasculaires liés à ces traitements.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les prescriptions abusives de traitements par testostérone peuvent entraîner une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral conduisant au décès, dans les cas les plus graves. Pour aboutir à cette conclusion, une étude américaine, parue dans le Journal of the American Medical Association, a été menée sur 8.709 hommes souffrant d'un déficit de testostérone, dont 1.223 traités pour augmenter leur taux d'hormone. Parmi ces derniers, 25,7% ont subi un accident cardiovasculaire (avec une moyenne d'âge de 61 ans), mortel ou pas, contre 19,9% des participants du groupe n'ayant pas pris de compléments de testostérone (moyenne d'âge de 64 ans). Cette différence, correspondant à une augmentation de 29% du risque, inquiète les patients quant à la sûreté du traitement à base de testostérone.

En 2011, il y aurait eu aux Etats-Unis près de 5,3 millions de prescriptions, soit cinq fois plus qu'en l'an 2000.

Le surdosage de testostérone mis en cause

"Les complications se manifestent en cas de surdosage de testostérone", s'accordent à expliquer le Pr Philippe Touraine et le Dr Valérie Foussier, endocrinologues. "Ces abus sont souvent dus à la complaisance des médecins à l'égard de leurs patients. Ces derniers prétextent souvent une fatigue ou une baisse des performances sexuelles", explique le Dr Valérie Foussier. Alors qu'ils ne souffrent d'aucun défaut de testostérone.

Dans le milieu sportif, les prescriptions de testostérone sont récurrentes pour augmenter les performances sportives. "De nombreux sportifs sont décédés à cause de ce dosage qui n'est pas nécessaire", illustre le Dr Valérie Foussier.

Une surveillance rapprochée chez les sujets à risque

La vigilance est de mise chez les personnes atteintes de diabète ou d'hypertension par exemple. "Les patients souffrant d'hypertension, de diabète et du cœur sont plus susceptibles de développer des complications", précise le Dr Valérie Foussier.

Pour limiter ces accidents, "il convient de maintenir un bon suivi du patient au cours du traitement", prévient le chef du service d'endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière (à Paris), le professeur Philippe Touraine.

Ne pas négliger un taux de testostérone bas

La prescription d'un traitement par testostérone doit tenir compte d'une multitude de facteurs. "En moyenne le taux de testostérone est compris entre 4 et 8 mg/ml", précise ce dernier. Alors avant de débuter le traitement, le patient doit se soumettre à l'examen de mesure de son taux de testostérone, qui peut varier au cours de la journée. "Chez les hommes, la testostérone est plus élevée le matin que l'après-midi", explique l'endocrinologue. Cependant, il existe des cas où il est impératif pour le patient de disposer d'un traitement, par exemple un taux faible chez un individu âgé d'une vingtaine d'années. Car une faible présence de testostérone dans le corps peut entraîner une ostéoporose (maladie des os).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Chez l'homme, la testostérone est produite au niveau des testicules et des glandes surrénales. Les femmes produisent également de la testostérone mais en plus petite quantité, au niveau des ovaires et des surrénales.

La testostérone améliore les fonctions sexuelles et la densité osseuse. Elle augmente également la masse musculaire et la force.