1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Attentats

Attentats du 13 novembre : un an après, 20 victimes toujours hospitalisées

EN BREF - Vingt victimes des attentats du 13 novembre sont toujours hospitalisées, a annoncé ce 8 novembre la secrétaire d'Etat à l'aide aux victimes Juliette Méadel. Environ 600 personnes sont également "suivies pour des troubles psychologiques". Ce 11 novembre, "Le Magazine de la santé" et "Allô docteurs" consacreront une édition spéciale sur la reconstruction - tant physique que psychologique - des victimes, un an après le drame.

Rédigé le

Attentats du 13 novembre : un an après, 20 victimes toujours hospitalisées
Paris, le 13 novembre 2015.

"Il y a aujourd'hui une vingtaine de personnes encore hospitalisées : onze sont en hôpital de jour, c'est-à-dire qu'elles ne dorment pas à l'hôpital mais viennent [y] effectuer des soins, et neuf le sont encore à temps plein", a déclaré Juliette Méadel sur France 2.

Par ailleurs, "600 personnes [sont] encore suivies pour des troubles psychologiques. Les troubles psychologiques sont profonds et parfois invisibles mais peuvent produire des conséquences dramatiques en termes de santé", a-t-elle ajouté.

Revendiqués par l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, les plus meurtriers de l'histoire de France, ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr