1. / Se soigner
  2. / Prévention
  3. / Sécurité routière

100 blessés graves sur les routes tous les jours

Des corps blessés pour des vies blessées... Le nouveau film de la Sécurité routière met l'accent sur une face peu connue des accidents de la route : les blessés graves. Chaque jour 100 Français sont mutilés à vie.

Rédigé le , mis à jour le

Entretien avec Jean-Robert Lopez, délégué interministériel à la Sécurité routière

"Combien de temps allons nous continuer à croire que 100 blessés graves par jour ce n'est pas si grave que ca ?". Avec cette nouvelle campagne, ce ne sont plus les décès qui sont dans le viseur de la Sécurité routière, mais les blessés graves. "Une réalité trop méconnue", explique la Sécurité routière, qui laisse pourtant des séquelles profondes chez les accidentés. "Combien de temps allons nous continuer à croire qu'un accident ne dure qu'une seconde, alors qu'il peut durer toute une vie ?" s'interroge le film, qui met en scène sept personnes mutilées par des violences routières.

Ces témoins, ainsi que leurs soignants et leurs proches, ont accepté d'être filmés dans leur quotidien, pour que le message "soit le plus vrai possible, sans artifice, ni tricherie" explique la Sécurité routière. Un spot qui expose sans fard les difficultés à marcher, à se coucher, les corps abimés que laissent derrière eux les accidents de la route. Près de la moitié des blessés lourds sont des conducteurs de deux-roues motorisés, et lors d'accidents généralement provoqués seuls…

"Combien de temps", film de la Sécurité routière

"Réparer les corps ce n'est pas réparer les vies"

Pour sensibiliser les automobilistes, le film insiste sur le fait qu'après un accident de la route, les vies ne sont plus jamais les mêmes. Les cicatrices sont motrices, psychologiques, cognitives, mais aussi économiques et sociales. Une blessure grave ou un handicap peut parfois entrainer une perte d'emploi, ou l'obligation de faire des travaux pour adapter un logement par exemple. La famille n'est d'ailleurs jamais épargnée, quant on sait que la moitié des blessés graves ont moins de 30 ans.

Le but de la Sécurité routière est de "rendre la route plus sûre". La campagne sera diffusée à partir du 13 février à la télévision, et accompagnée d'une plateforme web de discussion et de partage. Une application pour smarpthone est d'ores et déjà disponible pour inciter les conducteurs à ne pas utiliser leur portable au volant. Intitulée "Mode conduite", elle met automatiquement le portable en veille pendant que le conducteur est sur la route. 

VOIR AUSSI :