1. / Se soigner
  2. / Politique santé

Prix Prescrire 2012 : trois ouvrages consacrés au surdiagnostic

La revue médicale indépendante Prescrire vient de décerner son "Prix Prescrire 2012" à cinq ouvrages, dont trois consacrés aux effets néfastes de la surmédicalisation dans nos sociétés occidentales.

Rédigé le , mis à jour le

Prix Prescrire 2012 : trois ouvrages consacrés au surdiagnostic
Prix Prescrire 2012 : trois ouvrages consacrés au surdiagnostic

Depuis 1989, la revue médicale Prescrire, dénuée de publicité et financée uniquement par ses abonnements, sélectionne chaque mois des ouvrages et documents scientifiques jugés fiables et rigoureux dans sa rubrique "lu pour vous". Au bout d'une année écoulée, la rédaction choisit au sein de cette rubrique les documents jugés "particulièrement remarquables par la qualité et l'utilité de l'information apportée aux professionnels, aux patients et plus généralement au public", peut-on lire sur leur site.

Ainsi, cette année, la revue a choisi trois ouvrages consacrés aux conséquences du surdiagnostic et de la surmédicalisation, questionnant la place de la médecine dans la société et la course au dépistage.

  • Mammography screening. Truth, lies and controversy
    "Dépistage par mammographie. Vérité, mensonges et controverse"
    Gøtzsche PC, Radcliffe Publishing, Londres 2012

    Cette étude danoise remet en question l'intérêt des programmes de dépistage mammographique des cancers du sein, pourtant promus largement dans les pays développés, à commencer par la France. Selon cet ouvrage, ce dépistage présente plus d'inconvénients que d'avantages, entraînant des surdiagnostics de cancers "non symptomatiques", qui n'auraient eu, en réalité, aucun effet sur la vie des femmes concernées.
  • Poignardé dans le dos. Affronter le mal de dos dans une société surmédicalisée
    Hadler NM., Presses de l’Université Laval, Québec 2011, 240 pages

    D'après cet ouvrage mené par Nortin Adler, un rhumatologue américain, "les douleurs lombaires sont normales chez des personnes bien portantes", mais la surmédicalisation de ces douleurs est responsable d'une souffrance chronique et d'un excès de traitements. Cette surmédicalisation cause "beaucoup de craintes inutiles, de traitements, de piqûres et de chirurgies également inutiles" constate l'auteur.
  • Overdiagnosed. Making people sick in the pursuit of health
    "Surdiagnostic, rendre les gens malades dans la quête de la santé"
    Welch HG et coll., Beacon Press, Boston 2011

    Dirigé par un professeur de médecine américain, cet ouvrage aborde les aspects théoriques et pratiques du surdiagnostic lié aux activités de dépistage, pointant une des dérives de la surmédicalisation de la société.
    Selon ses conclusions, "un surdiagnostic est un diagnostic exact, mais concernant une maladie qui, si elle n’avait pas été dépistée ou diagnostiquée, n’aurait eu aucune conséquence pour la personne concernée."

La revue a aussi primé un ouvrage sur le rare syndrome génétique de Marfan, caractérisé par une croissance exagérée du squelette (Jeune et Marfan... oui, et alors?!) et un autre sur l'alcoolisme (Alcool et médecine générale).

En savoir plus