1. / Se soigner
  2. / Hôpital

Fermeture officielle de la maternité de Bernay

Le juge des référés du tribunal administratif de Rouen a rejeté un recours contre cette fermeture.

Rédigé le

Fermeture officielle de la maternité de Bernay
La maternité de Bernay a effectué 312 accouchements en 2018 ©123RF

Conformément à ce qui avait été annoncé le 9 mars par l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie, la maternité de Bernay, dans l’Eure, a officiellement fermé le 11 mars au matin. Dans l’après-midi, la justice a par ailleurs rejeté un recours en référé contre cette décision de l’État, vivement contestée depuis un an. L’intégralité de la décision n’a pas encore été communiquée.

La maternité "ne répond pas aux exigences de sécurité"

"Une maternité à Bernay", "mobilisons-nous", pouvait-on encore le 11 mars dans les couloirs du service, où plusieurs bébés étaient nés ces derniers jours. La Haute autorité de santé (HAS) a conclu en 2017 que la maternité de Bernay ne répondait pas aux exigences de sécurité. "Nous prenons cette décision parce qu'aujourd'hui, la liste de gardes est insuffisamment robuste. Elle ne repose que sur un seul professionnel et des intérimaires", a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn le 18 février.

Pour les habitants de Bernay, la décision de stopper les actes d’accouchement ne passe pas : les maternités les plus proches sont situées à Evreux et Lisieux, à respectivement 50 et 30 minutes de route. "Il n'y a pas toujours de moyens de locomotion pour les patients. C’est une population précaire et il y a un vrai besoin de proximité", déplorait en juin dernier le Dr Ibrahim Makkhé au Magazine de la Santé. "Si la maternité ferme, il va y avoir un effet domino, on va se retrouver sans bloc opératoire, sans chirurgie, sans cardiologie, avec seulement des maisons de retraite", ajoutait Eric Planque, secrétaire du syndicat Force ouvrière (FO).

Une procédure en dénigrement visant Agnès Buzyn devant le TGI d’Evreux

La maternité de Bernay a effectué 312 accouchements en 2018, contre un peu moins de 400 en 2017. L'hôpital de Bernay, ville de 10.400 habitants, compte 590 emplois équivalents temps plein. Bernay est loin d’être un cas isolé : on estime qu’en 40 ans, près de deux tiers des petites maternités ont fermé leurs portes. D’autres sont encore en sursis. Selon la Cour des Comptes, 35 maternités réaliseraient entre 300 et 500 accouchements par an.

Outre  cette requête en référé, une autre procédure a été engagée sur le fond devant le tribunal administratif de Rouen. Deux procédures en dénigrement visant la directrice de l’ARS de Normandie Christine Gardel et Agnès Buzyn sont également pendantes devant le tribunal de grande instance d’Evreux.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr