1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie mammaire

Ch@t : La chirurgie des seins

Ch@t du 16 juin 2011 : Avec les réponses des docteurs François Petit et Eloïse Fournier, chirurgiens plasticiens et esthétiques.

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : La chirurgie des seins
Ch@t : La chirurgie des seins
Sommaire

Les réponses du Dr François Petit, chirurgien plasticien et esthétique

  • Ayant été opérée le 12 janvier dernier (prothèses et concentration aréolaire), je ne sens plus mon aréole gauche. Dois-je m'inquiéter ?

Essayez de masser votre aréole pour faire revenir la sensibilité, tous les jours, plusieurs fois par jour, profondément, sans vous decourager.

  • Après 2 grossesses + allaitements, prise importante et perte de poids, mes seins n'ont plus d'élasticité, et tombent, de plus j'ai un sein plus gros que l'autre. Un lifting suffira t-il ?

Le lifting permettra de remonter vos seins. SI vous souhaitez modifier et augmenter leur taille, des prothèses seront utiles, mais ce n'est pas une obligation.

  • Est-il vrai que lors d'une seconde opération d'augmentation mammaire, le chirurgien est obligé de mettre des prothèses plus grosses que les premières ?

 On n'est PAS obligé mais c'est souvent une bonne idée, pour obtenir un meilleur résultat.

  • Les injections d'acide hyaluronique sont-elles plus dangereuses que les implants mammaires ?

Non, ce n'est pas dangereux, mais ce ne n'est pas définitif. C'est la grande différence.

  • J'ai 18 ans, je vais faire une réduction mammaire le mois prochain, y a-t-il plus de risques d'infections avec les chaleurs d'été (piscine, transpiration...) ?

Il n'y a pas de risque particulier. Vous pouvez faire cette opération en toute confiance.

  • Y a-t-il une limite d'âge pour se faire opérer des seins ? J'ai 59 ans et envisage cette opération.

Il n'y a pas de limite d'âge, et en plus vous êtes encore jeune ! Faites cette intervention si elle vous tient à cœur.

  • Le lifting mammaire est-il remboursé par la sécu, sinon, combien coûte-t-il ?

La Sécurité sociale ne prend pas en charge cette intervention de chirurgie esthétique. Son coût s'établit à partir de 3000 euros tout compris.

Dans une clinique conventionnée avec la Sécurité Sociale, vous n'avançerez que les honoraires du chirurgien, qui vous seront remboursés (partiellement ou totalement) par votre mutuelle.

  • Si une prothèse se plie, existe-t-il un risque de rupture ? Faut-il la changer ?

Il est normal qu'une prothèse se plie, car les prothèses sont souples, et bougent avec vos mouvements. Les plis ne sont pas gênants et ne présentent pas de risque médical. Vous pouvez dormir tranquille...

  • Ma fille a une atrophie mammaire comme moi. J'ai été opéré et j'ai des prothèses. Je comprends donc très bien combien elle peut en souffrir. Nous en parlons souvent ensemble et elle est certaine de vouloir se faire opérer. Elle va avoir 16 ans je sais que c'est trop jeune mais à quel âge peut-on envisager une opération ?

Cette intervention peut être réalisée des maintenant si votre fille est décidée et si vous êtes d'accord.

  • J'ai 19 ans et je voudrais subir une augmentation mammaire. Combien de temps faut-il compter pour un rétablissement et la reprise des activités après cette opération?

1 journée sur place et 2-3 jours de repos à la maison avant la reprise du travail.

  • Je souhaiterais savoir si les prothèses sont à changer après un certains nombres d'années après la pose ou pas ?

Elles sont définitives et n'ont pas besoin d'être changées

  • Ayant eu une grossesse et une perte de poids importante mes seins sont tout flasques et tombant...  Je n'ai pas forcément les moyens pour payer une opération. Y a-t-il un autre moyen ?

Economisez encore un peu, et commencez par vous renseigner. Lorsque vous aurez trouvé votre chirurgien, demandez-lui des facilités de paiement.

  • Que faire quand on a 35 ans et que l'on fait du 120D, après trois grossesses ?

Une réduction mammaire va vous changer la vie. Allez voir un chirurgien spécialiste des seins.

  • J'ai une tige de Harrington dans le dos, 3 grossesses, soutien-gorge 95C/D, souvent très mal au dos, puis-je prétendre à une réduction mammaire prise en charge par la CPAM ? J'ai 38ans, et de nombreux cancers du sein dans ma famille. Si oui quelle serait la marche à suivre ?

Allez voir un chirurgien qualifié et conventionné avec la Sécurité Sociale, pour envisager une diminution mammaire. Votre vie va changer.

  • J'ai 45 ans et souhaiterais subir une chirurgie du ventre. Quels sont les risques et les chances de réussite ?

Les taux de succès sont de 94% pour cette intervention.

A partir de 3000 euros tout compris en moyenne.

  • Souvent à la télé on voit des femmes refaites avec des seins plus que ronds et qui ont l'air rigides. A quoi cela est dû ?

Au soutien-gorge qui est fait pour faire pigeonner la poitrine.

  • Comment être sûr de trouver un bon chirurgien ? Y a-t-il un label ou un titre précis à rechercher?

 Cherchez un chirurgien qualifié en : Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

  • Vous affirmer que l'on peut choisir un chirurgien au premier rendez-vous. N'est-ce pas exagéré ?

Si ce n'est pas le bon, vous le ressentirez tout de suite. Si vous avez un doute, retournez le voir une 2eme fois.

  • Vaut-il mieux placer la prothèse derrière le muscle, pour un résultat plus naturel ?

Cela dépend de votre morphologie, de la tonicité de votre peau et de l'épaisseur de votre glande mammaire actuelle.

  • Combien de temps peut-on attendre après l'accouchement pour faire les démarches car le corps n'est surement pas encore remis en place ?

Au moins 2 mois après la naissance ou après la fin de l'allaitement.

  • Combien coûte une simple consultation avec le chirurgien ?

Chaque chirurgien applique ses propres tarifs.

  • J'ai les seins ombiliqués. Que faire? Pourrais-je allaiter? Les tétons vont-ils sortir pendant la grossesse ?

Ils peuvent sortir pendant la grossesse, surtout si vous arrivez à allaiter. Sinon, une simple intervention, rapide et sans traces règlera le problème (à faire après votre grossesse).

  • Pourquoi parler de changement de prothèses (avec de préférence augmentation de taille) si les prothèses on une très longues durées de vie ? Ou alors c'était pour une ancienne génération de prothèse ?

Les prothèses des années 80 et 90 et plus, (jusqu'en 2002) n'avaient pas la même qualité que les prothèses actuelles. Elles doivent être surveillées et changées en cas de doute.

  • En cas d'agénésie mammaire est-ce pris en charge pas la Sécurité sociale ?

Oui, sur demande d'un chirurgien spécialiste.

  • Un lifting des seins coûte combien en moyenne ? Peut-il y avoir une prise en charge ?

La Sécurité sociale refuse la prise en charge, du coup, le tarif est à partir de 3000 euros tout compris.

  • Combien de temps après un lifting puis-je envisager la mise en place de prothèses ? Pouvait-on le faire en même temps que l'intervention ptose ?

Cela peut être fait en même temps, (c'est plus logique et plus économique). Sinon, il faut attendre au moins 6 mois après la première opération.

  • J'ai eu un lifting des seins avec remplissage il y a environ 10 ans. Ils retombent un peu depuis quelques temps. Dois-je refaire un lifting ?

Oui, c'est la meilleure solution. Vous aurez un vrai changement et une nouvelle féminité, sans trace supplémentaire.

  • Pourrais-je envisager l'allaitement après une cure de mamelons ombiliqués ?

C'est possible, mais pas garanti.

  • Comment gérer les dépassements d'honoraires ?

Ils doivent être annoncés par votre chirurgien et pris en charge par votre mutuelle.

  • Est-il courant d'opérer sous anesthésie locale pour une pose d'implant ?

Ce n'est pas courant, mais c'est possible, et c'est une méthode d'avenir.

  • Pourquoi faire une augmentation à des filles de moins de 18 ans, les seins augmenteront naturellement avec l'âge non ?

Une fois que la puberté (le passage a l'âge adulte) est terminée, les seins ne se développent plus vraiment. Et cela peut commencer dès 15 ans et demi.  

  • Le résultat est-il plus naturel si l'on opte pour un grand bonnet, et que l'on rechange plus tard pour des prothèses plus petites ? Ou cela affaisse-t-il les seins ?

Il est préférable de commencer avec un bonnet plus modéré et d'augmenter plus tard (si besoin).

  • Peut-on pratiquer un  lifting sur des petits seins ?

Oui, bien sur.

  • Complexée d'une très petite poitrine depuis plus de 15 ans, je suis allée voir un chirurgien plasticien pas plus tard qu'hier et sur sa plaquette n'est mentionnée seulement diplômé de microchirurgie et ancien chef de clinique chirurgicale... .Vous disiez qu'il faut être chirurgien esthétique plasticien réparatrice. A-t-il toutes les compétences pour réaliser l'opération ?

Posez-lui la question de sa spécialité : est-ce bien "chirurgie plastique, réparatrice et esthétique" ? Si la réponse n'est pas claire, allez voir quelqu'un d'autre.

  • J'aimerais également savoir s'il est possible de réduire les aréoles à un diamètre inférieur à 5 cm (3 cm idéalement) ? Mon chirurgien est catégorique la dessus. Qu'en pensez-vous ?

Oui, c'est parfaitement possible.

Oui, c'est possible, mais ne voulez vous pas réduire un peu le volume de votre poitrine en même temps ?

  • La chirurgie réparatrice que l'on a vue dans le dernier reportage, est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ?

Non, car il s'agit de chirurgie esthétique.

  • Comment faire pour ne pas tomber sur un mauvais chirurgien ?

Vérifiez ses compétences, allez en voir au moins 2, demandez conseil à votre médecin traitant, regardez sur Internet, téléphonez anonymement dans les cliniques ou il opère.

Entrée le matin, et retour à la maison dans l'après-midi, habituellement. Pas d'obligation de rester la nuit a la clinique.

  • Peut-on subir une opération pour une augmentation mammaire sans passer par l'anesthésie générale et qui soit efficace ?

Oui, il est parfaitement possible de faire une anesthésie plus légère.

  • Est-ce que les implants permettent de faire un suivi : mammographie ?

Oui, absolument. C'est très bien connu et analysé.

  • Si anesthésie local, laquelle ?

Anesthésie locale avec petite sieste. Ca s'appelle diazanalgésie.

Il faut d'abord les faire contrôler et éventuellement changer. C'est pris en charge par la Sécurité Sociale. 

  • Si vous pratiquez un lifting sur de petits seins garderont-ils la même taille ou seront-ils plus petits ?

Le lifting ne change pas la taille, c'est juste une remontée. Si vous souhaitez donner un peu plus de galbe, demandez à utiliser des implants en même temps, mais ce n'est pas obligatoire. 

  • Après avoir eu ma fille et allaité durant 7 mois, ma poitrine n'est plus la même (moins de volume et un peu tombant) cela me complexe beaucoup bien qu'avant je n'avais pas une grosse poitrine (petit 85B). J'ai pensé me refaire la poitrine, je pense cependant vouloir un 2ème enfant. Faut-il que j’attende ?

Si vous pensez avoir un 2eme enfant dans les 18 mois, oui, attendez.

  • La pose de redons est-elle conseillée après la pose de prothèses ? Si oui, pour combien de jours ?

Je n'utilise jamais de drain.

  • Est-ce qu'une réopération suite à une réduction mammaire dont les résultats sont très mauvais est à la charge du patient ? Ou la Sécurité sociale peut intervenir ?

Tout dépend si la 1ere opération était prise en charge ou non. La 2eme "suit" la première. 

  • Je fais du 95D, et voudrais un bonnet 90. Que faire ?

C'est possible, par une diminution mammaire.

  • Est-il normal d'avoir besoin de se faire ré opérer après 3 ans car les seins ont repris du volume, l'asymétrie est de nouveau visible ainsi que la ptose ?

Il faut demander des explications à votre chirurgien.

Oui, vraiment.

A partir de 2500 euros pour 1/2 taille de bonnet, à partir de 3500 euros pour 1 taille de bonnet en plus. 

  • J'envisage une réduction mammaire mais je fais des chéloïdes aux niveaux des cicatrices. Y a-t-il des traitements pour éviter cela ?

Oui, il y a des traitements préventifs.

  • Mes seins sont tubéreux et asymétrique. L'intervention me sera-t-elle remboursée ?

Oui, sur demande à rédiger par un chirurgien spécialiste des seins.

  • Avec l'acide hyaluronique, peut-on passer d'un bonnet B à un bonnet C ?

Oui, sans problème.

  • Une asymétrie des seins due à une hypotrophie mammaire est-t-elle prise en charge ?

Oui, sur demande spéciale d'un chirurgien spécialiste des seins.

Les 2 sont bien : - les prothèses nécessitent une intervention et le résultat est définitif

 - l'acide hyaluronique est temporaire

  • Y a-t-il des solutions chirurgicales contre les vergetures  des seins et du ventre et le ventre flasque (peau) ?

Oui, une abdominoplastie (mini ou totale).

  • La pose d'implants mammaires est-elle vraiment douloureuse ? A quoi peut-on comparer la douleur ?

La douleur est moindre que celle que vous imaginez. Prévoyez 3 jours de repos après et tout ira bien.

Parfois oui, mais modérée

  • Me conseillez-vous d'aller voir un autre chirurgien pour me faire réopérer ?

Demandez des explications et des conseils à votre dernier chirurgien si vous n'êtes pas fâchée avec lui sinon, allez en voir un autre.

  • Le fait de poser des implants ne risque-t-il pas de faire apparaitre des vergetures sur les seins ?

Si les implants sont volumineux et que vous avez la peau tonique, il faudra préparer votre peau avec une pommade anti vergetures.

Non, pas forcément. Seulement si c'est pour bientôt (votre grossesse).

  • Ce n'est donc pas une prise de poids qui m'a fait ré-augmenter le volume des seins après réduction mammaire. De quoi s agit-il alors et comment y remédier ?

Cela peut être du à la transformation de la glande en graisse, que l'on appelle "l'involution lipomateuse des seins" c'est bénin. Il est possible de faire une petite liposuccion des siens pour les diminuer sans traces.

  • Quelles solutions existent pour des cicatrices larges sous le mamelon et sous les seins, après une importante réduction mammaire ?

Pommade, pansements siliconés, injections de corticoïdes.

  • Y a-t-il un hôpital spécialisé dans la chirurgie des seins ?

Trouvez d'abord votre chirurgien, et lui saura vous adresser au bon hôpital ou à la bonne clinique dans lesquelles il opère.

  • J'ai des prothèses PIP depuis 2006, mon chirurgien m'a rappelé pour les vérifier. J'ai fait une échographie dont les résultats n'indiquent aucuns problèmes, mais il me conseille quand même de les changer. Quels sont les risques de les garder encore quelques mois ? Quels sont les symptômes s'il y a rupture ?

Je vous conseille de les changer pour ne plus y penser. Vous aurez l'esprit tranquille et cela n'a pas de prix.

  • Peut-on allaiter avec des implants mammaires ?

Oui, bien sur

Entre 1 et 2 ans.

  • J'envisage une grossesse en début d'année 2012. Dois-je attendre pour une augmentation mammaire, si oui combien de temps ?

Oui, attendez au moins 2 mois après la naissance de votre enfant

  • Je mesure 1m56 pour 47kg, et 75A de poitrine. Quel est le bonnet idéal ?

80/85B, ou C pour plus de féminité.

  • Quel coût approximatif pour la liposuccion des seins ?

A partir de 2200 euros tout compris.

  • J'ai 23 ans, je fais un petit 70/75A, c'est-à-dire une poitrine quasi inexistante. Est-il possible que la pose de prothèses soit prise en charge partiellement ou en totalité ?

Oui, c'est possible, avec la demande d'un chirurgien spécialiste des seins.

  • Je souhaiterais faire un lifting des seins et faire ressortir un peu plus les tétons. Combien cela coûterait et est-ce possible ?

C'est possible et cela couterait au minimum 3000 euros tout compris.

Oui, c'est une bonne idée. Le résultat est temporaire mais très naturel et sans cicatrice

  • Je porte des prothèses PIP, je ne ressens pas de douleur pour le moment, dois je absolument me les faire retirer, je suis aussi enceinte, puis je allaiter mon bébé sans danger ?

On ne peut rien faire actuellement, je ne vous conseille pas l'allaitement et je vous conseille de les changer plus tard, pour ne plus y penser et avoir l'esprit libre, ce qui n'a pas de prix.

Non, il risque seulement de réduire le volume mammaire.

  • Comment peut-on savoir si une prothèse fuit ? J'ai gardé mes premières 25 ans, et quand j'ai dû les changer, elles étaient délitées.

Grâce à la radiologie.

  • Les nouvelles prothèses mammaires sont composées de quel produit ?

Gel de silicone cohésif, c'est a dire qu'il ne peut pas se répandre dans le sein.

  • Vaut-il mieux une mise de la prothèses par le mamelon ou par le dessous du sein ?

Les 2 sont bien. Par en-dessous, si vous avez un petit "pli" sous le sein, ce sera invisible.

  • Les seins sont une zone liée au plaisir. Est-ce que l'opération diminue cette sensibilité ?

Non, elle l'augmente

  • Le Dr Petit a donné une fourchette de coût (entre 2 000 et 5 000 €) pour des prothèses. Est-ce aussi valable pour la chirurgie permettant de remonter et regalber ? D'autre part, faut-il attendre d'avoir atteint un poids stabilisé pour envisager cette chirurgie ?

La réponse est oui a vos 2 questions.

  • J'ai entendu parler de seins tubéreux. J'ai une poitrine très petite et pire après allaitement de mon 2ème enfant. S'il s'agit bien de seins tubéreux, y a-t-il prise en charge ?

Seul un chirurgien sur photos ou sur analyse peut vous confirmer qu'il s'agit de seins tubéreux. La correction esthétique est simple et rapide.

  • J'ai 17 ans et un sein plus petit que l'autre, puis-je faire quelque chose pour cela ? Est-ce pris en charge par la Sécurité sociale ?

Oui, si vos parents sont d'accord

  • J'ai les seins en poire et légèrement tombant. Une augmentation mammaire ne risque-t-elle pas de les faire tomber plus ?

C'est probable, mais pas obligatoire, grâce à certaines prothèses qui font remonter les seins.

  • J'ai 20 ans et mes seins sont tubéreux, est-ce que la chirurgie réparatrice pourra m'être remboursée ?

Oui, sur demande spéciale d'un chirurgien.

  • Si on ne veut ni implant ni lifting mais juste retrouver la sensibilité, est-ce possible? Si oui, combien cela coûte-t-il ?

Oui, c'est possible, à partir de 3000 euros tout compris.

  • Mon médecin m'a dit qu'il fallait changer les prothèses tous les 10 a 15 ans. J'ai cru comprendre dans l'émission que ce n'est plus nécessaire ? Qu'en est-il vraiment ?

Ce n'est plus nécessaire avec les nouvelles prothèses (dernière génération).

  • Ma fille de 16 ans a les aréoles des seins très pâles, à peine rosées. C'est un complexe. Peut-on faire quelque chose pour y remédier ?

Oui, par une dermographie esthétique.

Elles s'estompent beaucoup sur 1 an.

  • Y a-t-il une relation entre la silicone et le cancer du sein ?

Non, il n'y en a pas.

  • Avez-vous des statistiques pour connaître le risque de formation d'une coque dans la prothèse ?

Environ 0.5 %, soit 1 femme sur 200.

Avant, ou après si vous pensez avoir un enfant dans les 18 mois. 

Un mauvais état de santé est la seule contre-indication.

  • En cas de lipofilling, peut- on choisir la forme des seins que l’on veut avoir ? Y a-t-il des techniques particulières ou des activités qui sont conseillées pour limiter les risques d’élimination de la masse graisseuse ou d’asymétrie ?

Je ne recommande pas le lipofilling.

  • J'ai l'intention de faire un régime pour perdre 5 à 7 kg, vaut-il mieux le faire avant une réduction mammaire ?

Oui, ca serait largement préférable avant.

  • Si je fais un lifting et une réduction mammaire et que je perds ensuite encore du poids ma poitrine risque-t-elle de tomber de nouveau ?

Il est préférable de garder un poids stable (pas plus de 6 kg de variation) après une intervention mammaire ou abdominale.

  • Opérée d'une réduction mammaire importante en 2009, j'ai déjà repris une taille de bonnet et je n'ai toujours pas de sensations, est-ce normal ?

C'est possible, cela peut venir d'une technique qui a coupé les nerfs.

  • Mes seins sont tubéreux, asymétriques et tombent. Est-ce que l'intervention me sera remboursée ?

Oui, sur demande d'un chirurgien spécialiste des seins.

  • Quand un chirurgien annonce son tarif, que faut-il rajouter (frais cliniques, dépassements d'honoraires, etc.) ?

Non, tout doit être inclus (c'est une obligation légale)

Si votre IMC est supérieur à 33, je vous recommande une perte de poids préalable.

  • Préfère-t-on les prothèses rondes pour les femmes n'ayant pas eu de grossesses et les physiologiques pour celles qui en ont eu ? Qu'elles sont celles qui supportent le mieux une grossesse ?

Les prothèses doivent être choisies après une analyse morphologique et avec des essayages devant le miroir.

  • Un 90D ou E serait-il bon pour une femme de 1.65m et pesant 59 kg ?

C'est assez raisonnable, et assez féminin mais tout dépend aussi de votre âge et de vos goûts personnels.

  • Faut-il se bander les seins pour qu'ils ne soient pas trop haut ?

Les 5 premiers jours, oui, après ce n'est plus utile, les prothèses doivent être en place.

 

Les réponses du Dr Eloïse Fournier, chirurgien plasticien et esthétique

  • Si au bout de 10 ans mes prothèses sont à changer, qu'en sera le coût financier ?

Au même titre que la première intervention, votre demande doit donner lieu à une nouvelle consultation avec votre chirurgien qui réalisera un devis.

  • Après 3 grossesses et allaitement, j'ai une ptose, une opération serait-elle prise en charge par la sécu ?

Si cette ptose n'est pas associée à une hypertrophie et ne nécessite pas une réduction de plus de 300gr, alors cette intervention relève de la chirurgie esthétique. Dans le cas contraire, elle peut être prise en charge par l'assurance maladie.

  • Une opération permettant de remonter et regalber les seins sans forcément pose de prothèses (comme montrée dans le reportage) est-elle envisageable ou recommandé si une grossesse supplémentaire est envisagée 1 ou 2 ans après ?

Il est recommandé d'attendre au moins un an avant un projet de nouvelle grossesse. Cette nouvelle grossesse peut cependant faire évoluer le résultat de la chirurgie, surtout en cas d'augmentation importante de volume des seins au cours de la grossesse, et de l'allaitement.

  • Suite au lifting des seins que vous avez pratiqué dans le reportage, la cicatrice autour de l'aréole et la cicatrice verticale de l'aréole à la base du sein resteront-elles visibles ?

Ces cicatrices s'estompent au cours de la première année au prix de précautions, pansements, crèmes adaptées par le chirurgien lors des consultations de contrôle.

  • Je fais un 95G et je voudrais réduire de 300 grammes pour être remboursé. Quelle sera ma taille après réduction ? Pourrais-je allaiter après ?

L'allaitement peut être réalisé après une réduction mammaire, mais la quantité de lait réduite, cela dépend des patientes. Une réduction de 300gr fait réduire environ la taille du soutien gorge de 2 bonnets.

  • J'ai 28 et après 2 allaitements mes seins sont tombants et plus petits ! Sachant que depuis toujours j'ai un sein plus petit que l'autre de 2 tailles que puis-je faire pour corriger ce problème et avoir de plus jolis seins ?

La correction de l'asymétrie peut être réalisée de manière concomitante à l'augmentation mammaire. En cas d'asymétrie importante cette intervention peut, par ailleurs, être prise en charge par l'assurance maladie.

  • Combien de temps après un lifting des seins peut-on reprendre le sport ?

Cela dépend évidement du sport pratiqué, habituellement deux mois.

  • Je ne fais même pas un bonnet A ! Est-ce considérer comme une chirurgie réparatrice ou esthétique ?

Seule l'agénésie "absence totale" de seins peut faire l'objet d'une entente préalable, qui après avis d'un médecin expert peut ouvrir le droit à une prise en charge.

  • J'ai 22 ans et ai subi l'an dernier une mammopexie. Mes aréoles se sont à nouveau élargies. Je souhaiterais savoir s'il est possible de les réduire à un diamètre de 3 ou 4 cm ?

Cette nouvelle intervention est réalisable, mais nécessite un examen des seins afin de prévenir un nouvel élargissement.

  • D'après le lifting montré dans le reportage, les cicatrices ont l'air importantes ! Deviennent-elles discrètes avec le temps ? Celle autour de l'aréole et celle sous le sein vont être cachées, mais celle qui part de l'aréole et qui descend sous le sein doit se voir ?

Ces cicatrices s'estompent lors de la première année, et deviennent le plus souvent peu visibles.

  • Est-il possible de faire ressortir des bouts de sein complètement rentrés dans le mamelon ?

Cette chirurgie est réalisable, elle est prise en charge et s'appelle cure de mamelons ombiliqués.

  • J'ai eu 2 grossesses, et après la première faisais 125kg, ou j'ai subit une sleeve-gastrectomie perte de 40kg puis seconde grossesse repris 20kg subit un by-pass avec une nouvelle perte de 33kg. Aujourd'hui je fait 62kg et ai des seins tombant d’apparence vide avec un bonnet A que je ne remplis même pas. Quel type d'intervention me serait conseillé pour retrouver mon bonnet C ?

L'évolution de votre poitrine peut être corrigée par une plastie prothèse mammaire (un lifting associé à une mise en place d'implant lors de la même opération).

Les prothèses PIP ont été retirées du marché. Elles ne sont donc plus posées évidemment. Votre chirurgien doit vous informer sur la marque de vos implants et vous expliquer les garanties associées.

  • Peut-on se faire réopérer par voie axiliaire différente de la 1ère fois faite par voie aréolaire, tout en enlevant les dites prothèses par la voie axiliaire, et replacer de nouvelles prothèses derrière le muscle alors que la première fois elles avaient été placées devant le muscle ?

Les voies d'abord et la position devant ou derrière le muscle peuvent être modifiées lors d'une 2è intervention, cette décision doit être prise en accord avec votre chirurgien.

  • Dans quel cas faire une mammopexie ?

La mammopexie est synonyme de cure de ptose ou lifting, cela signifie remonter le sein. Cette intervention est indiquée si la distance entre votre clavicule et votre mamelon est allongée, si vos seins sont déroulés ou tombant.

  • Les traitements anti douleur sont ils efficaces et pouvons nous vivre normalement après une opération de réduction ?

Les médicaments contre la douleur sont adaptés à chaque patiente, la douleur diminue rapidement en quelques jours.

  • Je suis médecin remplaçant, une de mes patientes présente une récidive de cicatrisation chéloïde. Elle a bénéficié de multiples CS dermato, d'une reprise de la cicatrice avec surjet par un chir plastique, mais la cicatrice est granuleuse et douloureuse à la palpation. Une idée sur la prise en charge à proposer ?

Injection de corticoïde retard, associé à une compression par pansement silicone.

  • J'ai subi une réduction en 1981, passé d'un 95 C à un 85 A, j'ai aujourd'hui tout repris pour faire un 95 E, pourquoi et y a-t-il une solution pour reperdre ?

Une nouvelle réduction mammaire est tout à fait réalisable.

  • La prothèse ne pèse t-elle pas sur la peau ? Y a-t-il un risque que le sein tombe plus après une augmentation ?

Ce "risque" augmente avec le volume de l'implant et dans la position "devant " le muscle. Il est prévenu par une prothèse de volume moyen et la position rétromusculaire.

  • Je pèse 105 kg. A 64 ans, mes seins sont en gant de toilette et je souffre de douleurs du dos, un lifting serait-il pris en charge ?

Uniquement si cette cure de ptose ou lifting est associée à une diminution de 300gr, volume d'une orange. A confirmer par l'examen de votre chirurgien.

  • Les cicatrices partent au bout de combien de temps ?

Les cicatrices s'estompent au bout de la première année.

  • J'ai subi l'an dernier une mammopexie. Ma poitrine est encore légèrement affaissée et trop petite à mon goût. Une augmentation mammaire  est elle contre-indiquée compte tenu du manque d'élasticité de ma peau ?

La mise en place d'implant est réalisable, leur position devant ou derrière le muscle doit être appréciée par votre chirurgien afin de limiter la tension sur votre peau.

  • Qu'est-ce que l'agénésie mammaire ?

L'absence complète de seins depuis la puberté, sans modification pendant les grossesses, taille de soutien gorge inférieure à bonnet A.

Selon le volume de réduction mammaire, ces deux interventions ne sont habituellement pas recommandées lors d'une même opération, pour prévenir d'éventuelles complications post-opératoires (phlébites).

  • Peut-on payer en plusieurs fois ?

Cela dépend de votre chirurgien...

  • Quels sont les fournisseurs de prothèses saines ? J'ai été opérée une première fois à 40 ans et j'ai dû changer 20 ans après, j'ai reçu des prothèses PIP en 2008 qui se sont déformées puis en 2009 (résultats identiques) et actuellement au toucher on sent ces déformations, j'ai toujours des élancements et je suis bloquée psychologiquement. Je fais une échographie de contrôle tous les 6 mois et je reste indécise pour le changement par manque de confiance dans les fournisseurs. Que me conseillez-vous ?

Les grands groupes internationaux, qui ont un recul et des gammes très complètes.

  • Ayant une asymétrie importante, j'ai rendez-vous prochainement avec un chirurgien. Comment va-t-il procéder pour l'opération ? Réduction d'un côté, augmentation de l'autre ? À quoi peut-on comparer les douleurs ? Grosses courbatures ?

Cela dépend de ce que vous désirez, avoir les deux seins comme le plus gros ou réduire comme le plus petit. Votre chirurgien adaptera l'opération à votre demande.

  • J'ai des creux importants entre les deux seins, la chirurgie peut-elle arranger ça ? Je fais un petit 90 B.

Le creux entre les deux seins peut être associé à un syndrome appelé Pectus excavatum celui ci se corrige par différente technique et notamment l'injection de graisse.

  • J'ai des implants depuis 2008 et entre temps j'ai eu 3 enfants mais depuis 2 mois je sens des plis sous ma prothèse est-ce normal ?

Les vagues sur les implants peuvent apparaître, cela nécessite de revoir votre chirurgien pour apprécier ce résultat.

  • Est-ce que la correction d'une asymétrie importante de la poitrine est prise en charge par la sécurité sociale ?

La correction d'une asymétrie nécessitant la mise en place d'une "compensation" dans le soutien gorge peut être prise en charge par l'assurance maladie.

  • J'ai 27 ans, maman de 3 enfants. Je souhaiterais faire un lifting de la poitrine car celle-ci me complexe énormément et me handicape dans la vie de tous les jours surtout l'été. Dès que je me baisse, ma poitrine sort du soutient gorge (trop de peau qui sert à rien suite à une grosse perte de poids). Est-ce que ça serait pris en charge ? Sinon combien coûte cette opération ?

Si ce lifting ne s'associe pas à une réduction, cela relève de la chirurgie esthétique et ne sera pas pris en charge. Le coût varie, selon les cliniques, les chirurgiens entre 3000 et 5000 € et doit faire l'objet d'un devis détaillé.

  • Je voudrais savoir quelle chirurgie peut-on faire pour avoir de gros seins sans passer par les implants mammaire ?

À ce jour aucune technique, les injections de graisse restent non recommandées en chirurgie esthétique. L'acide hyaluronique ne permet qu'une augmentation modérée.

  • Peut-on réaliser une opération pour supprimer les coques apparues après la pose d'implants en silicone sans enlever celles-ci et le résultat sera-t-il satisfaisant ?

Il faut changer les implants modifier la loge, devant versus derrière le muscle ou inversement.

  • Est-ce que le côté érogène, la sensibilité des seins disparait avec la mise en place de prothèses mammaires ?

Dans la plus grande majorité des cas non, heureusement.

  • Combien de temps est-on obligé d'arrêter le travail après une telle chirurgie ?

Des congés en chirurgie esthétique, pendant une quinzaine de jours pour être confortable.

Le tabac altère le processus de cicatrisation, en relation avec la quantité fumée par jour.

  • Est-il possible de pratiquer dans une même opération un lifting et une réduction mammaire, est-ce plus cher ? Est-ce que ça peut être pris en charge par la sécurité sociale ?

Cette intervention se fait en une seule fois. Elle est prise en charge si la réduction est de plus de 300 gr, volume d'une orange, par sein.

  • Après mon lifting et la mise en place de prothèses, je n'ai jamais retrouvé la sensibilité de mes mamelons comme à l'origine. Comme cela fait des années, je suppose que c'est définitif ?

Si cela fait plusieurs années, ce défaut de sensibilité est définitif.

  • Qu'est-ce qu'une ptose ?

Synonyme "les seins qui tombent".

  • Le chirurgien a-t-il une obligation de suivi et de rectification si la pose d'implants n'est pas satisfaisante ?

Le chirurgien doit surveiller l'évolution et répondre à vos questions.

  • Dans quel cas une augmentation mammaire est-elle prise en charge par la sécu. J'ai entendu dire qu'il faut avoir eu 3 enfants ?

L'augmentation n'est jamais prise en charge, il s'agit de chirurgie esthétique.

  • Le chirurgien a-t-il une obligation de résultat au cas où l'opération ne donne pas satisfaction, le chirurgien doit-il reprendre l'opération sans refaire payer la totalité de l'intervention ? Y a-t-il un contrat écrit quant aux résultats attendus ?

Il n'y a pas de contrat quant aux résultats attendus, mais un engagement moral et de longues informations.

Pas de risque de cancer, cela reste un geste invasif à faire réaliser par un chirurgien dans un bloc opératoire.

  • J'ai aussi trois enfants, cela marche-t-il en réduction ? La sécu peut-elle prendre en charge cette opération ?

La prise en charge dépend uniquement du volume retiré qui doit être au moins de 300 gr, volume d'une orange ou deux tailles de bonnet.

  • Le lifting diminue la poitrine de combien si on fait un bonnet E ?

Le lifting pur ne diminue pas le volume de la poitrine, il remonte uniquement les seins.

  • Je dois me faire opérer début juillet (implants derrières le muscle). Combien de temps après pourrais-je porter du poids ? (ex. ma fille de 1 an).

15 jours.

  • Combien de temps entre le premier rendez-vous et l'opération en moyenne ? 5-6 mois ?

Cela dépend des chirurgiens, au minimum 15 jours entre les 2 consultations puis le délai d'attente de votre chirurgien, 1 à 2 mois pour moi.

  • Comment peut-on avant l'opération, savoir le poids 300 gr avec certitude ?

L'expérience de votre chirurgien !

Cela dépend des cliniques et des chirurgiens, entre 3000 et 5000 €.

  • Pour une prise en charge comment procède-t-on au niveau des papiers ?

Pour les seins, la prise en charge est "automatique" si la réduction est de 300 gr. Celle-ci est pesée au bloc et envoyée à l'analyse.

  • Comment trouver un chirurgien compétent près de chez moi ?

Site du conseil de l'ordre, et consultation pré-opératoire.

  • Si on souhaite rencontrer différents chirurgiens, les consultations seront-elles prises en charge par la sécurité sociale ? Combien coûte une consultation ?

En esthétique les consultation ne sont pas prises en charge. Le tarif varie selon les chirurgiens entre 50-100€.

  • Tétons pas assez protubérant mais pas ombiliqués ! Que faire et combien ?

Plastie locale, à évaluer par une consultation. Tarif selon l'acte prévu.

  • Quelle fréquence de suivi après l'opération ?

J7, J15, J30 puis 3 mois, 1 an.

6 mois-un an après votre grossesse ou allaitement.

Non.

  • Vous dites que la réduction mammaire est prise en charge par la sécu si on enlève 300 gr. C'est la masse pour les 2 seins confondus ou pour chaque sein ?

C'est la masse pour chaque sein.

  • Par quel endroit conseillez-vous l'intervention ? Mamelon ou sous axilliaire ?

Cela dépend de la forme de votre sein, d'une éventuelle correction de galbe à réaliser dans le même temps, et des habitudes de votre chirurgien.

  • Pouvez-vous me dire quels sont les symptômes si problèmes avec des prothèses PIP ? Si je peux attendre 6 ou 8 mois pour raisons professionnelles.

Recommandations, une surveillance tous les 6 mois par écho, revoir rapidement votre chirurgien si douleur ou sein déformé ou rouge.

  • Reconstruction après cancer du sein, pose d'une prothèse en 2009, tatouage du mamelon non fait car deuxième cancer sur autre sein... Ablation nodule 30mm, chimio et radiothérapie en 2010. J'ai un gros déséquilibre esthétique, que faire et à partir de quand ?

Attendre un an après fin de radiothérapie, il faut évaluer en consultation selon votre cas car de nombreuses techniques peuvent être combinées.

  • Un de mes seins est 3 fois plus gros que l'autre, il y a du liquide entre la prothèse et le muscle, que peut-on faire ?

Cela dépend du délai depuis la chirurgie.

  • Certains cancers du sein sont visibles à la mamo mais pas à l'écho... avec des implants, pas de visibilité à la mamo, il reste l'IRM pour un dépistage éventuel. Les femmes sont-elles informées ?

Les femmes sont informées. Un dépistage pré-opératoire est réalisé systématiquement permettant d'avoir un examen de référence.

  • Un sein vidé après allaitement, peut-il se remplir ou faut-il envisager une chirurgie mammaire pour redonner du volume ?

Le temps améliore les choses, il faut attendre 9 mois pour que la peau se remette en tension.

Il est préférable d'attendre de ne plus être sous anticoagulant (préviscan® ou Sintron®), et cette chirurgie nécessitera une prévention pas bas anti-thrombose et injection d'anticoagulants en post-opératoire.

  • Après implantation doit-on bander les seins pour qu'ils aient l'air naturel ?

Une brassière est mise en place pendant un mois pour comprimer et galber les seins.

  • Est-ce que les chirurgiens montrent les photos avant-après des patients qu'ils ont eu à leurs nouveaux patients ? Peut-on le demander au chirurgien ?

Cela dépend des chirurgiens, mais vous pouvez tout à fait lui demander.

  • Mon chirurgien ne me fait pas faire de mammographie avant l'opération. Il dit qu'à mon âge, ce n'est pas nécessaire (28 ans). Me le confirmez-vous ?

Pour ma part je fais cet examen à titre systématique avant toute opération sur les seins.

  • Un lifting peut-il être pris en charge par la sécurité sociale après 3 grossesses ?

Un lifting isolé sans réduction relève de la chirurgie esthétique et n'est donc pas pris en charge.

  • J'ai un gros lipome graisseux sur le coté du seins et une très petite poitrine après 3 grossesses, peut-on enlever le lipome et augmenter ma poitrine en même temps ? Est-ce pris en charge par la sécu ?

L'exérèse du lipome sera prise en charge, l'augmentation mammaire ne le sera pas.

  • Dans le cadre d'un lifting, est-il possible de réduire la taille de l'aréole ?

La technique du lifting associe une diminution de la taille de l'aréole.

  • Je suis juste inquiète pour ma fille qui a un rendez-vous pour une restructuration car elle a une ptose mammaire. Est-ce normal de se voir proposer une anesthésie locale ?

Je ne procède pas à ce type de chirurgie sous anesthésie locale.

  • Opérée en 2009 d'une importante réduction mammaire, j'ai de larges cicatrices, des trous, sous le mamelon et sous les seins. Les pommades et autres pansements silicone ou non, n'ont rien fait. Que puis-je faire pour avoir au moins une amélioration de ma peau qui est très fine à ces endroits-là ?

Vos cicatrices peuvent nécessiter une reprise chirurgicale et nécessitent de revoir un chirurgien.

  • Est-ce pratiqué par le même chirurgien ? Une fois le lipome retiré, je n'aurai plus de poitrine car malheureusement c'est lui qui me donne un peu de volume.

Ces deux interventions peuvent être réalisées en même temps par le même chirurgien et par la même cicatrice.

  • Après combien de temps est-il possible de travailler bras levés suite à une réduction mammaire ?

15-21 jours pour plus de confort.

Votre chirurgien

  • Je suis complexée et j'ai honte de ma poitrine 120 D, en plus, avec l'âge elle tombe. J'ai 53 ans et 2 enfants. Je voudrais savoir si cette opération peut être prise en charge car je suis en invaliditée. J'ai du mal à aller voir un chirurgien par honte.

Vous pouvez consulter un chirurgien spécialiste, votre réduction mammaire doit pouvoir être prise en charge.

  • J'ai 16 ans et je vais faire une réduction mammaire d'ici peu, j'aimerais savoir si mes seins retomberont avec l'âge ? Ou resteront-ils à vie bien remontés ?

 Vos seins reprendront "une vie normale" et se redérouleront avec le temps comme toutes les femmes.

  • Peut-on choisir de rester à la clinique pendant une semaine (bonne mutuelle) pour amorcer une bonne cicatrisation ?

Dans la mesure ou cela n'est pas justifié, le séjour n'est pas prolongé même avec une bonne mutuelle. La prise en charge se continue en consultation.

  • Le chirurgien est-il en mesure de dire après la première visite si la réduction mammaire (330 g minimum ?) sera prise en charge.

 Après vous avoir examinée, il doit pouvoir vous informer.

  • Pour la demande de prise en charge, puis-je m'adresser à un chirurgien spécialiste des seins ?

Vous devez vous adresser à un chirurgien plasticien.

  • Combien de temps, environ, un lifting pratiqué à 35 ans après 2 grossesses tiendra-t-il la route ?

On peut dire que l'on remet l'horloge "biologique" à zéro au moment de l'opération. En maintenant votre poids actuel le résultat se maintient une vingtaine d'années.

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :

Dans le forum :

Ailleurs sur le web