1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie de l'oeil

Retrouver la vue grâce au cartilage d'oreille

Remplacer la cornée et l'iris par un assemblage de cartilage d'oreille, de muqueuse buccale et de plexiglas, c'est possible. Cette innovation chirurgicale est une première mondiale qui a été mise au point par deux chirurgiens marseillais. Cette technique permettrait d'améliorer la vue de patients qui ne peuvent pas bénéficier d'une greffe de cornée.

Rédigé le

Attention, images de chirurgie

Moins de 24 heures après la fin de son opération, l'oeil gauche de Marie-Hélène perçoit un rectangle de lumière. C'est le premier signe de succès d'une innovation chirurgicale à laquelle elle a accepté de participer. Car Marie-Hélène est malvoyante de naissance et sa vue se dégradait au fil des années.

La solution alors imaginée par les chirurgiens marseillais consiste à retirer sa cornée pour faire à nouveau entrer la lumière vers sa rétine grâce à une sorte de hublot. Une optique synthétique fixée dans du cartilage d'oreille qui est lui-même cousu à la membrane de l'oeil.

Le morceau de cartilage d'oreille est prélevé et placé avec l'optique sous l'oeil du patient. "Il est situé sous un des muscles des paupières. On le met en profondeur pour qu'il soit bien nourri par les vaisseaux des muscles puisque les muscles sont très vascularisés", explique le Pr Laurent Guyot, chirurgien maxillo-facial. Et il faut que tout un réseau de vaisseaux se crée dans ce cartilage. Cela lui permet par la suite de s'intégrer à l'intérieur de l'oeil.

Le chirurgien ophtalmologiste prend ensuite le relais pour placer l'assemblage sur l'oeil qu'il a lui aussi préparé auparavant. La membrane de la bouche prélevée sert à recouvrir le dispositif optique à la fin de l'opération. Il faut commencer par la décoller pour accéder à la cornée. Le cristallin malade est cryogénisé et retiré grâce à une sonde. Le greffon est ensuite mis en place. L'optique est maintenue dans son axe grâce à la membrane buccale préparée précédemment. Il ne reste alors plus qu'à percer la membrane en face du hublot pour terminer l'intervention.

Le bilan opératoire est confirmé 24 heures plus tard. Après quatre jours d'hospitalisation si tout va bien, le patient peut rentrer chez lui et suivre patiemment les progrès de son nouvel oeil au fil de la cicatrisation.