1. / Se soigner
  2. / Chirurgie
  3. / Chirurgie cardiovasculaire

Une enveloppe antibactérienne résorbable autour des pacemakers

Le procédé est récent et méconnu. Afin de lutter contre les infections durant les implantations de pacemakers, un laboratoire nord-américain est parvenu à mettre au point des sachets imprégnés d'antibiotiques à libération prolongée, destinés à envelopper l'appareil électrique. Un nouveau type d'enveloppe, qui peut se dissoudre intégralement dans l'organisme après diffusion des médicaments, vient d'être implanté pour la première fois à un être humain.

Rédigé le

Une enveloppe antibactérienne résorbable autour des pacemakers
Une enveloppe antibactérienne résorbable autour des pacemakers

Selon plusieurs études, plus de 2% des implantations de stimulateurs cardiaques sont suivies d'une infection, une faible proportion d'entre elles entraînant des complications graves. Dans plus de trois quarts des cas, l'agent infectieux incriminé est une bactérie de type staphylocoque.

Une enveloppe antibactérienne résorbable autour des pacemakers

Afin de lutter efficacement contre les infections, un laboratoire nord-américain a développé de petites enveloppes de polypropylène pour pacemaker, destinées à être imbibées d'une solution antibiotique. Celle-ci se diffusera dans l'organisme durant une semaine entière, favorisant la lutte contre toute infection potentielle.

Le petit sac étant enchâssé au régulateur cardiaque, il était destiné à rester "à vie" à l'intérieur l'organisme de l'implanté. Une nouvelle version du sachet médicamenteux, qui se résorbe entièrement neuf semaines après sa mise en place, a été utilisée pour la première fois sur l'homme le 15 avril 2013, au cours d'une opération réalisée au Canada, à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

"L'implantation de l'enveloppe en elle-même est très simple et sécuritaire", a indiqué le Dr François Philippon, le cardiologue qui a réalisé l'opération, au travers d'un communiqué de presse. "Elle permet de stabiliser le système et de libérer localement les antibiotiques durant la période à risque d'infection."

En savoir plus