1. / Se soigner
  2. / Affaires, justice
  3. / Amiante

Ces maladies liées à l'amiante

Asbestose, cancer du poumon, mésothéliome... Interdite en France depuis 1997, l'amiante est aujourd'hui à l'origine de nombreuses maladies professionnelles. L'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) estime que l'exposition à l'amiante représente la deuxième cause de maladies professionnelles et la première cause de décès liés au travail.

Rédigé le , mis à jour le

Ces maladies liées à l'amiante

Les fibres d'amiante sont capables de pénétrer profondément dans l'organisme, principalement dans le système respiratoire et sont à l'origine de graves maladies.

Elles sont responsables d'inflammations du tissu pulmonaire qui s'épaissit, provoquant une insuffisance respiratoire. L'organisme réagit en produisant des fibres de collagène qui rigidifient les tissus et empêchent le bon fonctionnement des échanges gazeux. Localisée dans les poumons, cette fibrose est appelée asbestose.

La fibrose peut s'étendre à la plèvre, l'enveloppe qui entoure les poumons. Lorsqu'elle est altérée, des plaques pleurales se forment, entraînant un épaississement de cette membrane qui est normalement très fine et qui produit en continu un liquide permettant de faciliter les mouvements provoqués par la respiration. Lors d'une fibrose, le liquide n'est plus correctement réabsorbé par les cellules pleurales, ce qui provoque un épanchement dans les poumons causant des douleurs thoraciques et des atteintes respiratoires sévères.

L'amiante est également hautement cancérigène, elle multiplie par cinq le risque d'avoir un cancer, principalement broncho-pulmonaires ou de la plèvre.

Le cancer de la plèvre est également appelé mésothéliome et huit fois sur dix, il est lié à l'exposition à l'amiante. Les cellules tumorales provoquent les mêmes symptômes que dans une fibrose. Dans le cas d'un mésothéliome, ce sont les cellules cancéreuses qui empêchent la réabsorption du liquide pleural et qui provoquent l'épanchement. Le traitement du cancer de la plèvre est difficile car la chimiothérapie et la chirurgie ne sont pas encore très efficaces.

Les cancers broncho-pulmonaires sont semblables à ceux observés chez les gros fumeurs. A noter que la consommation de tabac corrélée à l'exposition à l'amiante multiplie par 50 le risque de survenue d'un cancer.

La reconnaissance des victimes de l'amiante est difficile car les symptômes peuvent se déclarer tardivement, 20 à 40 ans après le début de l'exposition. De faibles expositions suffisent à rendre le terrain propice au développement de graves maladies respiratoires.

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus