Covid : pas de pass sanitaire obligatoire pour les ados jusqu'au 30 août

Les adolescents de 12 à 17 ans pourront être exemptés de pass sanitaire jusqu’au 30 août dans les lieux où il sera exigé. Un assouplissement qui vise à ne pas gâcher les vacances des familles, selon le gouvernement.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © MilanMarkovic78 / Shutterstock

Un été sans pass sanitaire pour les ados. C’est finalement ce que le gouvernement a décidé pour les 12-17 ans, qui seront exemptés de pass sanitaire jusqu'au 30 août dans les lieux où il sera exigé à partir du 21 juillet.

Le pass sanitaire, qui repose soit sur une vaccination complète soit sur un test négatif, est étendu à la plupart des lieux publics : il devient obligatoire pour tous les adultes le 21 juillet pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, puis dans les restaurants et transports longue distance à partir du mois d’août.

A lire aussi : Pass sanitaire, vaccination … ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

"Ne pas gâcher les vacances"

Cette dérogation pour les adolescents a été décidée pour "ne pas gâcher les vacances des familles", a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran sur France 2 le 13 juillet. "Pour eux le pass sanitaire s'appliquera dans tous les endroits où il s'applique, à compter du 30 août".

Malgré cet assouplissement, les adolescents de 12 à 17 ans sont toujours invités à se faire "vacciner rapidement", a poursuivi le ministre.

Une dérogation aussi pour les salariés

Une autre catégorie de la population va bénéficier d'une dérogation : "les salariés des établissements qui reçoivent du public". Ils "devront avoir reçu leur première dose de vaccination au plus tard le 1er août, sans quoi à compter du 30 août ça sera un test tous les deux jours s'ils veulent continuer à travailler" a annoncé le ministre.

Vers la fin du port du masque ?

D’autre part, dans les lieux dont l’accès exige un pass sanitaire, le port du masque pourrait progressivement être abandonné. "Nous pourrons lever la contrainte du masque à terme" dans tous les endroits concernés, a indiqué Olivier Véran, sans donner de date. "Nous sommes partis pour pouvoir lever l'obligation du port du masque là où le pass sanitaire s'applique."

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !