Quels progrès médicaux ont été possibles grâce aux expérimentations animales ?

Quels progrès médicaux n'auraient pas été possibles sans le recours à des modèles animaux ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Jean-Noël Fabiani, chirurgien cardiaque :

"La plupart des expérimentations médicamenteuses, compréhensions physiologiques, ou expérimentations chirurgicales, sont passées à un certain moment par une expérimentation animale. Par exemple : pour le coeur artificiel Carmat dont on a beaucoup parlé, on a fait tout ce que l'on a pu sur des simulations informatiques mais à un moment quand même, il a fallu passer à une expérimentation animale. Et d'ailleurs les pouvoirs publics nous ont demandé de compléter encore notre nombre d'animaux pour être certain de ce que nous avancions avant de passer chez l'homme.

 "En chirurgie cardiaque, on teste des interventions sur des veaux, des porcs, plus beaucoup sur des chiens, mais le chien a été un animal d'expérience pendant longtemps. Maintenant on utilise plutôt la brebis qui est un animal très utilisé en expérimentations cardiologiques, où on change des valves, on remplace des segments et on voit ce qui se passe. On est obligé de passer par cette phase pour expérimenter la plupart des matériels qui vont être utilisés secondairement chez l'homme.

 "Le porc, ce n'est pas toujours facile à utiliser dans un laboratoire parce que sa conservation à l'animalerie n'est pas si simple. La brebis est plus facile à utiliser."