Une prothèse de main en "open source"

Déçu par les prothèses proposées, un trentenaire rennais a décidé de fabriquer lui même sa propre main bionique. Avec une petite équipe de bénévoles, Nicolas Huchet a mis au point une main électrique faite maison, contrôlée par les muscles, pour moins d'un millier d'euros. Les plans devraient bientôt être accessibles à tous.  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

A 18 ans, Nicolas Huchet a perdu sa main droite dans un accident du travail. Après douze ans à porter une prothèse classique, cet ingénieur du son touche-à-tout s'est lancé un défi : construire sa propre main bionique. "Je me suis dit que j'allais fabriquer ma propre prothèse car celle que je voulais était inaccessible : elle coutait 40.000 euros et n'était pas remboursée par la Sécurité sociale" explique t-il au Magazine de la santé. Résultat : il a mis au point une prothèse maison, aidé par l'équipe du LabFab de Rennes. Un lieu ouvert au public, où se côtoient artisans, designers, informaticiens ou artistes, tous bénévoles.

Au total, Nicolas Huchet a dépensé 200 euros, pour mettre au point le premier prototype de cette main robotisée, capable d'attraper, de serrer ou de lâcher les objets. Le modèle de base a ensuite évolué pour pouvoir être fabriqué à l'aide d'une imprimante 3D. La prothèse électrique, qui coûte désormais moins de 1.000 euros, est commandée directement par les muscles du bras.

Les plans bientôt disponibles pour tous

Dans le cadre de son projet BionicoHand où il collabore avec une dizaine de personnes,  l'inventeur breton mettra prochainement à disposition de tous les plans de sa main. "L'objectif est de créer une prothèse de main open source, c'est-à-dire qui soit disponible sur Internet et que l'on puisse commander les pièces et la fabriquer par soi-même. Pour que tout un chacun puisse la réaliser de part le monde", ajoute Nicolas Huchet.

Le projet commence même à faire le tour de la planète… Le 15 avril 2015, Nicolas Huchet a reçu le prix 2015 de l'inventeur social de moins de 35 ans de la part du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT).