Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Pixavril

Prime de naissance, remboursements… ce qui change pour la santé ce 1er janvier

La nouvelle année s’accompagne de plusieurs changements dans le domaine de la santé. Découvrez les mesures qui entrent en vigueur ce 1er janvier 2021.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Comme chaque année, le 1er janvier est synonyme d’entrée en application de nouvelles lois votées au cours de l’année écoulée. Quelles mesures nous réserve l’année 2021 dans le domaine de la santé ?

Une prime de naissance dès le 7e mois

Le premier changement concerne la prime de naissance de 947,34 euros, qui était jusqu’ici versée après la naissance. Elle sera désormais versée au cours du septième mois de grossesse, pour toutes les femmes dont la grossesse a débuté après le 30 septembre 2020.

Pour celles dont la grossesse a débuté entre juin et septembre 2020, la prime sera versée en avril 2021.

Une aide pour les parents handicapés

Un deuxième changement concerne les parents en situation de handicap. Ceux-ci devraient bénéficier d’une nouvelle aider pour financer les aides matérielles et humaines. Il s’agit de la prestation de compensation du handicap (PCH) "parentalité". Cette aide devrait par exemple permettre aux parents de financer certains équipements de puériculture adaptés à leur handicap et de rémunérer une personne pour les aider à s'occuper de leur enfant.

L’homéopathie n’est plus remboursée

Ensuite, à compter du 1er janvier 2021, les spécialités et préparations homéopathiques cessent d’être prises en charge par la sécurité sociale. Le déremboursement de l’homéopathie avait été voté par le gouvernement en juillet 2019. Son application a été progressive, avec un taux de déremboursement abaissé de 30 à 15% il y a un an, début 2020.

Reste à charge zéro pour les prothèses auditives

Les prothèses auditives rejoignent les prothèses dentaires et les lunettes : elles sont désormais entièrement remboursées par l’Assurance maladie et les complémentaires santé. Il s’agit de la dernière étape de la réforme "100% santé" débutée en 2019.

Les appareils d'entrée de gamme ("classe 1") sont ainsi vendus 950 euros pièce et sont entièrement remboursés, de façon à ce que le reste à charge des assurés soit nul. Pour les modèles plus sophistiqués ("classe 2"), les prix resteront libres et le remboursement pourra varier de 400 à 1.700 euros.

Un indice plus fin pour la qualité de l'air

Un nouvel indice de la qualité de l'air intègre désormais les particules fines (PM2,5) aux quatre autres polluants réglementés jusqu'ici agrégés par l'indice actuel : particules PM10, ozone, dioxyde d’azote et dioxyde de soufre.

Au niveau au moins de chaque intercommunalité, les Français pourront savoir chaque jour la qualité de l'air qu'ils respirent, de "bon" à "extrêmement mauvais".