Le Viagra® bientôt en version générique

C'est une mini-révolution que s'apprête à vivre la petite pilule bleue. Le Viagra®, médicament phare contre les troubles de l'érection, va perdre son brevet le 22 juin. Le laboratoire Pfizer n'aura donc plus l'exclusivité de la vente de cette molécule. Une dizaine de laboratoires ont déjà demandé des autorisations de mise sur le marché pour fabriquer le médicament en version générique. Il faut donc s'attendre à une baisse des prix dès cet été.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Avec 37 millions de patients dans le monde, dont un million en France, le Viagra® est incontestablement le médicament star du laboratoire Pfizer. Son brevet tombera dans le domaine public le 22 juin un peu partout en Europe (mais il a déjà expiré dans certains pays, comme la Finlande). Aux Etats-Unis, il restera protégé jusqu'en 2020 à la suite d'une décision de justice.

Une dizaine de génériqueurs (laboratoires fabricants de génériques) ont fait des demandes de mise sur le marché pour commercialiser leur générique du médicament.

Quand un médicament est génériqué, le volume des ventes du produit initial baisse considérablement. Pfizer entend donc limiter la casse en fabriquant lui aussi son propre générique. En récupérant une partie du marché, le laboratoire espère amortir la baisse du volume de ses ventes.

Le Viagra® générique version Pfizer sera une pilule blanche, qui sera commercialisée sous le nom de "Sildénafil Pfizer". Selon les dirigeants de la société, contactés par la rédaction d'Allodocteurs.fr, l'autogénérique du Viagra® (1) sera produit "sur les mêmes chaînes de fabrication" que le Viagra®, "avec exactement les mêmes contrôles, les mêmes processus, les mêmes ingrédients". Il sera fabriqué dans l'usine d'Amboise, en Indre-et-Loire, où est déjà produit le Viagra® pour la majeure partie du monde. La présentation de la boîte de comprimés sera la même. Interrogé sur le prix du générique, les dirigeants de Pfizer ont indiqué que celui-ci serait "moins cher que le Viagra®", sans pour autant avancer de chiffre précis.

Les pilules incorporant le sildénafil sont uniquement délivrées sur prescription médicale. Cependant, ces médicaments n'étant pas remboursés, ceux qui commercialiseront les génériques seront libres de fixer les prix qui leur conviendront (2). Il faut donc s'attendre à une valse des prix sur le marché des médicaments destinés à la lutte contre les troubles de l'érection.

(1) Un autogénérique est un médicament générique produit par le laboratoire fabriquant le médicament d'origine.

(2) L'État fixe uniquement le prix des médicaments remboursables, via le Comité économique des produits de santé (CEPS).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Actualités :

Dossiers :