Fesses à l'air : ils disent non !

Fesses à l'air : ils disent non !

Être hospitalisé, et être obligé de porter une chemise ouverte derrière qui laisse voir les fesses, il y a mieux pour la pudeur et la dignité… Un médecin généraliste met en ligne une pétition pour que ça change.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

C’est sûr, il y a plus grave. Et ce n’est pas ça qui va combler le trou de la sécu, diminuer le temps d’attente aux urgences, rendre tous les médecins aimables et donner du temps aux infirmières… À côté de tous les problèmes de l’hôpital, ce n’est qu’un détail.

Mais quiconque a déjà vécu ce grand moment de solitude qui consiste à se lever de son lit d’hôpital, pour se rendre compte au bout de quelques pas qu’il a les fesses complètement à l’air, devrait avoir envie de signer cette pétition.

Comme l’explique dans son blog l’auteur de la pétition, cette atteinte à la pudeur est contraire à la charte de la personne hospitalisée, qui indique que « le respect de l’intimité de la personne doit être préservé lors des soins, des toilettes, des consultations et des visites médicales, des traitements pré et post-opératoires, des radiographies, des brancardages, et plus généralement, à tout moment de son séjour hospitalier. »

C’est également spécifié dans le code de la santé publique “: Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades, Art. L. 1110-2. – La personne malade a droit au respect de sa dignité.”

Et même dans le code de déontologie des médecins

L’auteur de cette pétition n’est pas le seul à s’être intéressé au problème : une étudiante en design canadienne a mis au point un modèle de chemise et qui a déjà été adoptée dans certains établissements. En Grande-Bretagne, un autre type de blouse qui se noue sur le côté commence à se répandre.

Il existe donc des solutions de remplacement, plus couvrantes et tout aussi pratiques, dont les hôpitaux français pourraient s’inspirer.

En savoir plus