Pourquoi l’humain est-il bipède ?

Rapide ou lente, en talons ou en baskets, la marche paraît aujourd’hui banale. C’est pourtant un long processus évolutif. Comment et pourquoi l’humain s’est-il redressé ? Minute Docteur vous répond.

Safar Baroud
Rédigé le
MDr homme bipède
Pourquoi l'humain est-il bipède ?MDr homme bipède  —  Le Mag de la Santé - France 5

La prunelle de vos yeux est debout, et elle marche… Un petit pas pour bébé, mais la marche, pour l’humanité, c’est un bond de géant.

L'Humain s'est levé mais pas les autres primates

Prenez les ossements de l'ancêtre Orrorin Tugenensis, né il y a 6 millions d’années. L'étude de son squelette a permis de découvrir qu'il était en grande partie bipède, contrairement au singe : son fémur était long et épais, donc adapté à la station debout.

Au fil des siècles, la morphologie a continué à évoluer : les adaptations permettant la station debout ont été sélectionnées par l'évolution, jusqu'à prendre l'avantage sur les caractéristiques associées à la quadrupédie dans la population humaine. Les chevilles, genoux, bassin et crâne se sont parfaitement alignés. Le trou occipital, qui relie le crâne à la colonne vertébrale, par lequel passe la moelle épinière, est désormais situé au centre de la tête, et plus à l’arrière comme chez les animaux, ce qui permet de regarder droit devant quand vous êtes debout. 

Un squelette qui s'est adapté au fil du temps

Si vous marchez sur vos deux pieds, c’est donc tout simplement parce que votre squelette s’est adapté au fil de l'évolution. Plusieurs théories existent :

- L'Humain se serait redressé parce que cela lui conférait l'avantage de voir au-dessus des herbes hautes et de cueillir les fruits des arbres ;
- Il se serait redressé parce que cela lui conférait l'avantage évolutif de porter de la nourriture et ses enfants tout en marchant
- Ou bien il se serait redressé parce que cela lui conférait l'avantage de pouvoir avancer dans les rivières sans y mettre la tête ?

Une dernière hypothèse voudrait que la station debout ait permis de mieux courir, épuisant les proies lors des parties de chasse…

La prochaine fois que bébé se dégourdit les pattes, pas très assuré, rappelez-vous que la marche est une évolution exceptionnelle.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !