1. / Maladies
  2. / Sommeil
  3. / Syndrome des jambes sans repos

Syndrome des jambes sans repos : quel traitement ?

Malgré un traitement médicamenteux, le syndrome ne disparaît pas, que faire ? Le syndrome des jambes sans repos est-il sensible aux triptans et aux benzodiazépines ? Le syndrome des jambes sans repos est-il amélioré après un rapport sexuel ? J'ai remarqué cela sur moi. Ma fille, âgée de 45 ans, souffre du syndrome des jambes sans repos depuis quelques années, quelles sont les thérapies non médicamenteuses ?

Rédigé le

Syndrome des jambes sans repos : quel traitement ?

Les réponses avec le Dr Laurène Leclair-Visonneau, neurologue :

"Parfois, on n'arrive pas à faire disparaître le syndrome des jambes sans repos avec des médicaments. On dispose tout de même de trois grands types de stratégies médicamenteuses. On peut essayer d'associer les médicaments les uns aux autres. Il faut aussi travailler sur l'hygiène de sommeil, sur l'hygiène alimentaire, la carence en fer… Mais dans certains cas, on a épuisé toutes les combinaisons possibles et parfois, on n'y arrive pas. Avec une supplémentation en fer, on peut faire disparaître le syndrome des jambes sans repos. Le fait d'avoir une carence en fer multiplie par six le risque de syndrome des jambes sans repos. Et parfois, en corrigeant seulement la carence en fer, on peut guérir certains syndromes des jambes sans repos ou au moins les améliorer.

"Concernant l'efficacité des triptans (médicament contre la migraine qui joue sur la sérotonine), il n'existe pas d'études bien menées et de recommandations. Concernant l'efficacité des benzodiazépines, les études ne sont pas bien menées. Les benzodiazépines jouent sur le sommeil donc on s'endort plus vite, c'est la raison pour laquelle on ne ressent pas le syndrome.

"Concernant les rapports sexuels, ils permettent aux hommes de s'endormir plus vite. Chez les femmes, les effets des rapports sexuels sont moins prévisibles. Il y a aussi une libération d'endomorphine, de morphine endogène, c'est la raison pour laquelle les rapports sexuels améliorent les symptômes. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes par le syndrome des jambes sans repos.

"Concernant les thérapies non médicamenteuses, il faut corriger les facteurs favorisants. S'il y a des traitements comme des antidépresseurs ou des neuroleptiques, il faut voir si on peut les arrêter avec le psychiatre qui les prescrit. Il faut supprimer l'alcool, les excitants… Sur le plan physique, le froid améliore souvent un peu les symptômes. Certains patients utilisent des sur-matelas refroidissants. Il existe aussi des études sur des chaussettes qui contiennent les pieds… Ce sont des petites mesures qui peuvent être utiles. L'anxiété va renforcer le syndrome des jambes sans repos donc si on est plus relâché et plus détendu, cela peut contribuer à améliorer le syndrome des jambes sans repos."

Sponsorisé par Ligatus