1. / Maladies
  2. / Sommeil
  3. / Rêves, cauchemars

Cauchemars : certains médicaments peuvent-ils en être à l'origine ?

Les benzodiazépines peuvent-ils nous faire faire des cauchemars ? Je fais des cauchemars récurrents depuis trois ans, je prends des antidépresseurs, y a-t-il un rapport ?

Rédigé le , mis à jour le

Cauchemars : certains médicaments peuvent-ils en être à l'origine ?

Les réponses avec le Pr Isabelle Arnulf, neurologue :

"Les benzodiazépines qui sont plutôt utilisées comme somnifères ou contre l'angoisse, ont plutôt tendance à être amnésiantes, c'est-à-dire à diminuer le souvenir de rêve sauf si elles ont une durée d'action extrêmement courte et qui s'arrête au bout de cinq heures. À partir du moment où ces médicaments ont fini d'agir, comme ils ont tendance à bloquer une partie du sommeil paradoxal, on peut avoir des rebonds de sommeil paradoxal sur le matin qui peuvent être désagréables, avec des cauchemars. C'est plutôt la tendance à repousser sur la fin de la nuit l'activité onirique.

"Concernant le lien entre antidépresseurs et cauchemars, autant les benzodiazépines sont amnésiantes, autant les sérotoninergiques qui sont beaucoup utilisés dans la dépression ont plutôt tendance dans le premier mois à supprimer les souvenirs de rêve, il y a beaucoup de sommeil paradoxal. Et quand le sommeil paradoxal revient, au bout de quelque temps, cela peut se faire sur un mode cauchemardesque tout comme il y a des sueurs… Cela peut être un problème sous antidépresseurs."

Sponsorisé par Ligatus