1. / Maladies
  2. / Psychiatrie

Le tango : une option thérapeutique pour les malades mentaux

Sortir de la solitude les malades mentaux et les retraités en deux ou quatre mesures de temps. C'est la thérapie par le tango qu'élaborent des hôpitaux argentins, à Buenos Aires.

Rédigé le , mis à jour le

Le tango : une option thérapeutique pour les malades mentaux
Le tango : une option thérapeutique pour les malades mentaux

La magie de l'art opère sur les patients. Les hôpitaux de la capitale argentine font le pari de protéger de l'isolement les psychotiques et les retraités, avec la pratique de cette danse d'improvisation ancrée dans la culture argentine.

L'influence d'une musique rythmée protège les patients d'hallucinations, "ils sont concentrés, occupés à bien faire les pas de danse", reconnaît Silvina Perl, coordinatrice de l'Atelier de tango de l'Hôpital psychiatrique Borda. Accompagnée de bénévoles, elle veut préserver le contact avec la réalité des personnes souffrant de psychose. "Cette danse constitue un langage qui contraint le malade à établir un rapport avec l'autre, alors que l'autre n'existe justement pas dans son monde", souligne Silvina Perl.

Inspiré par cette méthode, l'hôpital public Ramos Mejia offre également un atelier de tango pour des élèves du troisième âge. "Le désœuvrement guette les gens qui viennent de prendre leur retraite : le tango leur permet de retrouver immédiatement une vie active", explique Alba Balboni, 67 ans, responsable de l'atelier. Le but est de combattre la dépression et la sensation de vide qui menace ceux qui ont pris leurs retraites après une vie extrêmement active.

"Le fait de serrer l'autre dans ses bras" privilégie le contact avec autrui. "Il faut être deux pour danser le tango", cette nécessité de l'autre encourage les malades à s'ouvrir au monde. Une belle façon de briser leur solitude.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :