1. / Maladies
  2. / Prostate, reins, vessie
  3. / Urine

Urinothérapie : les vertus de l'urine, entre mythe et réalité

L'urine est un outil de diagnostic, mais pas seulement. Pendant des siècles, elle a été utilisée pour soigner des maladies et pas toujours à bon escient. Entre expérimentations douteuses et théories fantaisistes, l'urine a connu des usages farfelus. Retour sur cette histoire surprenante.

Rédigé le , mis à jour le

Reportage de Mélanie Morin et Alexandre Delaval.

L'urine suscite dégoût et fascination. Depuis des siècles, l'urine est interprétée mais aussi utilisée pour ses prétendues vertus thérapeutiques. Hippocrate père de la médecine antique, prônait même son ingestion.

Au XVIe siècle de nombreux remèdes sont tirés de l'urine, surnommée avec poésie : la boisson d'or. "Pour certains alchimistes, le corps humain est une chose parfaite qui contient en lui-même les remèdes aux différentes maladies, on considère le corps comme médicament. Et pour ces alchimistes, au delà de l'aspect remède, il y a aussi un aspect symbolique. On pourrait rechercher dans le corps humain, la présence de cet or, de cette perfection qui d'après la couleur pourrait être présente dans l'urine", explique Stanis Perez, historien de la Maison des sciences de l'homme.

L'alchimiste allemand Hennig Brandt prétend d'ailleurs trouver de l'or dans les urines. Lui et ses pairs concoctent des alambiques. Ils font chauffer l'urine pour la purifier et recueillent ainsi l'esprit d'urine, son essence même.

Au XVIIIe siècle, un traité d'agronomie vante les vertus d'un breuvage qui fleure bon la nature : l'eau de Mille-fleurs. Cette eau de Mille-fleurs correspondrait à de l'urine de vache, une urine qui serait purgative et aurait des vertus pour l'asthme, les rhumatismes, la goutte sciatique… Pour cette médecine qui tâtonne, l'urine soignerait de nombreux maux et aiderait même l'organisme des tout-petits emmaillotés dans leur lange et macérant dans leur urine à se prémunir des maladies.

L'urine, véritable fortifiant du système immunitaire, est devenue un traitement contemporain. On parle même d'urinothérapie. À Taïwan, dans les années 90, l'urine est accessible dans certaines officines et consommées par les patients pour soigner divers maux, malgré la méconnaissance scientifique de ses effets.

Si son utilisation thérapeutique ne coule pas de source, l'urine reste néanmoins un excellent indicateur de diagnostic.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus