1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales

Qu’est-ce que la lèpre ?

Si elle sévit surtout dans les pays sous-développés, la lèpre n'est pas une maladie du Moyen-Age. Fort heureusement, elle est aujourd'hui curable grâce aux antibiotiques et un diagnostic précoce.

Rédigé le , mis à jour le

Qu’est-ce que la lèpre ?

C’est une maladie mythique, due à un mycobacterium, une bactérie qui a la forme d’un batonnet et qui attaque d’abord la peau puis les muqueuses.

On décompte encore plus de 200 000 cas de lèpre dans le monde dont la majorité se trouvent en Afrique et en Asie mais il y a encore 250 cas déclarés en France et un peu moins aux Etats-Unis (source : Manual Merck).

L'infection peut se transmettre à partir des sécrétions nasales et des goutelettes de salive, même si la lèpre n'est pas une maladie hautement contagieuse. Un contact avec une personne ayant des lésions de la peau peut aussi être contagieux à la condition d'être prolongé pour transmettre l'infection. Une fois que la transmission a eu lieu, la maladie va se manifester entre 6 mois à 10 ans (en moyenne entre 5 et 7 ans).

Quand elle a réussi à pénétrer dans l’organisme, la bactérie passe dans le sang et elle va en quelques années cibler la peau et les nerfs. 

Celle qui se manifeste plutôt par une atteinte neurologique, touche tous les nerfs périphériques du corps (en dehors du cerveau et de la moelle épinière). Les lésions cutanées de la lèpre ayant la particuliarité d'être insensibles, les nerfs sous-jacents étant également atteints. Une autre forme concerne aussi d'autres organes, comme les testicules, les reins, le nez.

La conséquence n’est pas seulement esthétique du fait des lésions si particulières de la peau. Une atteinte d'un nerf moteur provoque une faiblesse musculaire voire une paralysie complète. Quand un nerf sensitif d’une main ou d’un pied est touché, celui responsable de la sensation de toucher ou de douleur, il n’envoie plus d’informations au cerveau : autrement dit, le malade ne sent plus les blessures, les coupures ou les brûlures de la zone innervée par le nerf. C'est ce qui explique aussi lorsqu'elles se répètent les mutilations, les amputations des doigts et des orteils. Les infections et les blessures, fréquentes dans les pays pauvres, ont des conséquences dramatiques sur les mains et les pieds. De plus, les lésions rénales aboutissent parfois à une insuffisance rénale, l'atteinte des testicules peut provoquer un trouble de l'érection et une impuissance. Celle des yeux peut se traduire par un glaucome ou une cécité.

Le diagnostic repose sur la clinique mais il nécessite aussi une biopsie des lésions. Aujourd'hui, on sait traiter la lèpre grâce à une association d'antibiotiques pris sur une longue durée (rifampicine, dapzone et éventuellement clofazimine) ; un traitement d'entretien se révèle dans certains cas indispensable. La lèpre est donc curable mais le traitement doit être pris à temps, avant l'apparition de paralysies irréversibles.

A lire aussi : La lèpre, une maladie qui traverse les siècles

En savoir plus : 

 Tel : 01 53 68 98 98 (prix d’un appel local)