1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : le test salivaire EasyCov semble fiable et rapide

Le test salivaire EasyCoV montre une bonne fiabilité et permet de diagnostiquer la présence du coronavirus en 40 minutes chez les personnes symptomatiques comme chez les asymptomatiques, selon une étude préliminaire du CNRS.

Rédigé le

Covid : le test salivaire EasyCov semble fiable et rapide
Test EasyCov : à gauche, en jaune, le test est positif ; à droite, en orange, le test est négatif. Crédits Photo : © Cyril FRESILLON / Sys2Diag / CNRS Photothèque

De "bonnes performances" pour le test de diagnostic salivaire français EasyCov. C’est la conclusion d’une étude clinique préliminaires présentée le 5 octobre par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

A lire aussi : Covid : cinq questions sur les tests salivaires

Plus de 87% de fiabilité

Ces tests visant à détecter la présence du virus SARS-CoV-2 dans la salive ont été évalués en situation réelle sur 220 sujets recrutés à Montpellier. Pour tous, un prélèvement nasopharyngé et un prélèvement salivaire ont été réalisés simultanément puis testés en aveugle avec deux méthodes RT-PCR (échantillon nasopharyngé et salive) et avec le test EasyCov (salive).

L'EasyCov a détecté 35 cas positifs parmi les 40 de la cohorte (symptomatiques ou asymptomatiques) détectés en RT-PCR, soit 87,5%. Il comporte par ailleurs très peu de "faux-positifs", c'est-à-dire des tests au résultat positif alors que la personne testée est négative.

Des résultats en 40 minutes

Ce test de conception française, plus simple, plus rapide et moins coûteux que les tests PCR réalisés en laboratoires d'analyse, "a été amélioré pour fournir un résultat plus rapidement, 40 minutes au lieu de 60", note le CNRS dans son communiqué.

Et le résultat est clair : s'il est orange le test est négatif, s'il est jaune clair, il est positif.

Ce test pourrait ainsi compléter les dispositifs de dépistage, poursuit le CNRS. La technique "RT-LAMP" sur laquelle est basée ce test EasyCov permet d'amplifier le matériel génétique du virus - l'ARN viral - puis de révéler ou non sa présence dans un échantillon salivaire.

Aéroports, Ehpad, stades…

L’étude, conduite par les chercheurs du laboratoire Sys2diag (CNRS/Alcen) et des médecins du CHU de Montpellier, devrait au final intégrer 720 personnes. L'ensemble de ces travaux sera prochainement soumis au comité de lecture d'une revue scientifique.

Si les bons résultats sont confirmés, ce type de test salivaire rapide pourrait équiper les lieux qui accueillent beaucoup de public comme les aéroports, les Ehpad ou encore les stades.

En attendant, la Haute Autorité de Santé (HAS) a déjà rendu le 18 septembre un avis favorable aux tests salivaires pour les personnes présentant des symptômes du covid.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr