1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid-19 : symptômes, épidémie, traitements... toutes les réponses à vos questions

Le Pr Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses de l’hopital de la Pitié Salpétrière à Paris, fait le point sur la situation en France.

Rédigé le

Covid-19 : symptômes, épidémie, traitements... toutes les réponses à vos questions

Peut-on être contagieux avant l’apparition des symptômes ? 

Pour l’instant, la question reste toujours débattue. On considère que l’on est contagieux à partir de l’arrivée des symptômes, mais on ne peut pas éliminer totalement le fait que l’on puisse être contagieux 24h avant par exemple. Mais certainement pas bien avant. 

Quels sont les symptômes qui doivent nous alerter et que doit-on faire ? 

La fièvre, la toux sont des signes qui doivent alerter. Dans ces cas-là il faut appeler le 15, c’est la procédure à suivre pour le moment. Surtout, il ne faut pas se rendre aux urgences. On sait que les épidémies de coronavirus que l’on a déjà connues, se sont amplifiées à partir de ces services d’urgences. En Chine par exemple, près d’un malade sur 2 a été contaminé aux urgences. La deuxième règle, c’est de mettre un masque quand on tousse ou quand on est malade. Et la troisième règle, c’est de bien utiliser une solution hydro-alcoolique pour se laver les mains régulièrement. 

A partir de combien de cas peut-on parler d’épidémie en France ?

On ne peut pas parler d’épidémie en France puisque l’on n’a pas eu de cas récent depuis une dizaine de jours. En revanche, en Chine, Corée du Sud, Iran, il y a sans aucun doute une épidémie. 

La Chine, l’Italie et d’autres pays ont pris la décision de fermer leurs frontières. Est-ce une bonne stratégie pour contenir l’épidémie ? 

Je ne pense pas que cela puisse être une bonne stratégie car il est très probable que les personnes qui peuvent démarrer une chaîne de transmission sont déjà à l’intérieur de nos frontières, comme ils étaient déjà à l’intérieur des frontières italiennes depuis quelques semaines probablement. 

Est-on prêt à faire face à une explosion du nombre de malades en France ? 

Je pense qu’au regard de la situation que l’on connaît actuellement dans les hôpitaux : le manque de lit, le manque de personnel médical et non médical, etc... On aura énormément de mal à gérer une explosion du nombre de cas. En revanche, si on arrive à maîtriser ou à ralentir la progression de l’épidémie, je pense que ce sera beaucoup plus facile.  

Le covid-19 est-il plus dangereux que le virus de la grippe ou celui du Sras ( syndrome respiratoire aigu sévère) ? 

En terme de mortalité, le coronavirus n’est pas plus dangereux que la grippe saisonnière, il est même moins dangereux. On est aujourd’hui à moins de 1% de taux de mortalité. Mais il faut se méfier, car s’il contamine énormément de personnes, au final il peut y avoir une augmentation du nombre de décès. 

D’autre part, il reste une inconnue majeure. A l’heure actuelle on ne connaît pas exactement le nombre de personnes infectées. On s’est rendu compte récemment sur le bateau de croisière au Japon, le Diamond Princess, que 50% des patients testés étaient asymptomatiques. Tant que l’on ne peut déterminer avec précision ce que l’on appelle le dénominateur, c’est-à-dire le nombre de personnes réellement infectées, on ne peut en déduire un taux de mortalité précis. 

Qu’avons-nous comme traitements efficaces à disposition ? 

Malheureusement, on ne propose pas aujourd’hui d’autres traitements que symptomatiques : paracétamol, antalgique, antidiurétique mais pas de traitement curatif pour le moment.  

Voir aussi sur Allodocteurs.fr