1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid-19 : l’augmentation des cas dans les Ehpad inquiète

Avec plus de 1 000 nouveaux cas par jour, la circulation virale du coronavirus est en "nette augmentation" en France, a annoncé vendredi 24 juillet dernier la Direction générale de la Santé (DGS). 

Rédigé le

Plusieurs Ehpad ont du être reconfinés suite à de nouveaux cas de Covid-19

Des chiffres semblables à ceux de la fin du confinement

"Nous sommes revenus à des niveaux comparables à ceux de la fin de la période du confinement. Nous avons ainsi effacé une bonne partie des progrès que nous avions accomplis dans les premières semaines du déconfinement", regrette la Direction générale de la Santé.

Ce qui inquiète particulièrement, la Direction générale de la Santé, c’est l’augmentation de cas de Covid-19 chez les personnes âgées de 75 ans et plus, qui coïncide avec une augmentation des signalements par les établissements médico-sociaux incluant les collectivités de personnes âgées. 

Vigilance renforcée autour des EHPAD

Entre le 6 au 19 juillet 2020, 59  Ehpad ont déclaré au moins un nouveau cas confirmé de COVID-19 parmi les résidents ou le personnel.

Pour l’institution sanitaire, la vigilance vis-à-vis des personnes âgées doit être renforcée car c’est dans cette catégorie de la population que surviennent les plus grands nombres de décès dus au SARS-CoV-2. 

Sur les 30 165 décès de patients COVID-19, survenus depuis le début de l’épidémie le 1er mars 2020, au moins 92% des cas de COVID-19 décédés sont âgés de 65 ans ou plus. 

A l’instar de l’Ehpad La Riviera de Mougins dans le département d’Alpes-Maritimes qui a reconfiné ses résidents depuis samedi 25 juillet à la suite d’un cas positif chez une résidente, plusieurs Ehpad ont été reconfinés après la découverte de nouveaux clusters. 

La Direction générale de la Santé, faisait état mercredi 22 juillet dernier,de 114 clusters parmi l’ensemble des établissements pour personnes âgées en France. 12% sont encore en cours d’investigation, 15% sont maitrisés, 73% sont clôturés et aucun cluster n’a diffusé dans la communauté. 

Les établissements se disent désormais près à gérer une seconde vague épidémique.

Directrice générale du Synerpa, premier syndicat national des maisons de retraites privées, Florence Arnaiz-Maumé, a déclaré à nos confrères du journal « Le Monde » :  « La situation actuelle n’a rien à voir avec celle de mars-avril où le virus avait fait des ravages dans nos établissements. Tout le monde reste en alerte mais il n’y a pas d’inquiétude particulière, à ce stade, quant à une reprise épidémique. (…) On teste de façon systématique dès le moindre symptôme, on confine ou on isole les personnes positives, et on a désormais les masques FFP2 qui faisaient défaut au plus fort de la crise. »

Cette recrudescence de nouveaux cas pourrait s’expliquer par la diminution des mesures de prévention, liée à la période estivale. Pour la Direction générale de la Santé, il est indispensable de continuer à respecter ces mesures : "Il est plus que jamais nécessaire de retrouver une discipline collective : le télétravail, la réduction des expositions inutiles et surtout le test au moindre doute, l'isolement automatique en cas de symptômes ou de contact avec un porteur du virus ou une personne malade sont essentiels pour limiter la reprise épidémique". 

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr