1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : 16 000 nouveaux cas en 24 heures en France

Les indicateurs de suivi de la pandémie continuent de se détériorer, particulièrement à Toulouse et Montpellier, qui vont rejoindre les villes placées en alerte maximale.

Rédigé le

Covid : 16 000 nouveaux cas en 24 heures en France
Le 8 octobre, le nombre de nouveaux cas dépassait les 20 000 selon Santé Publique France.

"Nous sommes dans une deuxième vague [de Covid] forte", a constaté Jean Castex qui "appelle de façon extrêmement claire à ce que nous nous mobilisions toutes et tous pour faire face à cette 2e vague (...) Il ne peut plus y avoir de relâchement".

Les indicateurs de l'épidémie se sont encore détériorés en 24 heures en France, avec une nouvelle augmentation des hospitalisations en réanimation et plus de 16.000 nouveaux cas positifs, selon les chiffres publiés le 11 octobre par Santé Publique France.

Le nombre de malades de la Covid placés en réanimation a légèrement grimpé, selon l'agence sanitaire. Au total 1.483 personnes sont actuellement en réanimation dans le pays, soit 27 de plus que la veille - de nouveau un record depuis fin mai.

A lire aussi : Aérer, le nouveau geste barrière contre la covid ?

Deux nouvelles villes en alerte maximale

Toulouse et Montpellier passeront le 13 octobre en zone d'alerte maximale. Les indicateurs liés à l'épidémie de Covid s’y sont fortement dégradés. Ces métropoles rejoidront d'autres grandes villes françaises comme Paris, Aix-Marseille, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Lille.

 

Emmanuel Macron s'exprimera le 14 octobre au soir à la télévision sur TF1 et France 2. Cet entretien portera notamment sur la situation sanitaire et économique du pays, alors que la France fait face à une recrudescence de l'épidémie" de Covid.

A lire aussi : Covid : les dernières mesures dans les zones d’alerte maximale

73 nouvelles admissions en réa

De leur côté, les nouvelles admissions en réanimation sont en légère baisse, avec 73 patients admis le 11 octobre, soit 37 de moins que la veille. Cet indicateur est important pour suivre l'évolution de l'épidémie puisque le principal enjeu est d'éviter que les hôpitaux ne soient débordés par un afflux massif de patients.

Au pic de l'épidémie, début avril, plus de 7.000 malades étaient hospitalisés en réanimation, essentiellement ceux qui avaient besoin d'être placés sous respiration artificielle. Ce nombre a ensuite fortement chuté jusqu'à fin juillet, puis a évolué dans une fourchette comprise entre 350 et 400 patients jusqu'à fin août, avant de reprendre une augmentation constante. La capacité nationale actuelle est d'environ 5.000 lits de réanimation.

En outre, 16.101 nouveaux cas de contamination par le coronavirus ont été détectés au cours des dernières 24 heures. C'est moins que les 26.896 recensés le 10 octobre sur tout le territoire.

A lire aussi : R effectif, taux d'incidence, taux de positivité ... On vous explique les chiffres de la Covid

Les autres indicateurs en hausse

Les séjours à l'hôpital, qui englobent également des formes un peu moins graves de la maladie, poursuivent leur augmentation continue (8.231, +255 par rapport à la veille).

Le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées) continue sa progression à 11,5%. Dans les dernières 24 heures, 46 personnes sont mortes du Covid, portant le total de décès depuis le début de l'épidémie à au moins 32.730.

La situation est particulièrement préoccupante en Ile-de-France. La présidente de région Valérie Pécresse a ainsi déclaré le 11 octobre craindre de devoir "faire face dans les jours, dans les semaines qui viennent, à des nouvelles mesures privatives de liberté".

Voir aussi sur Allodocteurs.fr