1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Chikungunya

Le moustique tigre en passe de conquérir Paris ?

Des moustiques tigres ont été détectés au Parc floral à Paris et dans des jardins ouvriers à Créteil, a indiqué mercredi l'Agence régionale de santé (ARS). Des insectes vecteurs du virus de la dengue et du chikungunya, mais dont la présence demeure à ce jour ponctuelle dans la capitale.

Rédigé le

Le moustique tigre en passe de conquérir Paris ?
La présence de moustique tigre a été signalée à Créteil et à Paris ces derniers jours

 L'ARS se veut rassurante : le moustique est venu, a été vu, mais est loin d'avoir vaincu. Selon l'agence, la présence de ce vecteur potentiel de maladie reste "ponctuelle" dans la capital et ses abords et "aucun cas de chikungunya et de dengue autochtone n'a à ce jour été recensé en Ile-de-France".

Eradication du nuisible

La présence du moustique tigre au Parc floral (Paris 12e) avait été signalée ces derniers jours par un promeneur puis confirmé par la mairie de Paris qui a précisé qu'une intervention serait menée dès mercredi 19 août après la fermeture du parc pour "procéder à l’éradication de cette espèce nuisible".

Malgré cette intervention hâtive, la municipalité estimée également que la menace est pour l'heure faible : "l'implantation dans le parc est récente et par conséquent très modérée : elle s'avère localisée aux abords de trois points humides très éloignés des habitations. Aucun autre espace vert de la capitale n'est touché".

Tournée estivale

L'an dernier, l'insecte avait déjà approché la capitale début septembre. La présence d'un mâle avait été signalée dans une entreprise d'importation de pneus située dans la commune de Chalmaison, près de Provins. D'autres incursions ponctuelles avaient également été rapportées par l'ARS en 2008 et 2010. Toutes avaient probablement été causées par l'éclosion d'oeufs transportés (dans des pneus ou d'autres objet creux susceptibles de contenir de l'eau où se développent les oeufs et larves de l'Aedes albopictus ou moustique tigre. A chaque fois, les traitements avaient permis d’éviter son implantation, selon l'ARS.

Insecte sudiste

La progression du moustique, arrivé en France métropolitaine il y a onze ans, a été rapide et l'insecte est déjà présent dans 20 des 96 départements métropolitains. Mais son implantation reste cantonée au sud du pays. Les départements touchés sont pour la plupart dans le Sud-Est et le Sud-Ouest à l’exception du Rhône, de l’Isère, et de la Saône-et-Loire.

Le moustique tigre est un vecteur de maladies virales comme la dengue, le chikungunya et le virus zika qui circulent dans de nombreuses régions du monde (Amérique, Asie, Océanie). Pendant sa période d’activité, de mai à novembre, il peut transmettre les virus après avoir piqué une personne infectée.

Depuis 2010, six cas autochtones de dengue ont été déclarés en PACA. Les deux derniers ont été signalés le 20 août 2015, s'ajoutant à quatre cas signalés en 2014. L'an passé, un foyer autochtone de chikungunya (onze cas confirmés et un cas probable) avait également vu le jour dans l’agglomération de Montpellier. Aucun cas autochtone de ces maladies n'a en revanche été détecté à ce jour au nord de la Loire.

Par prudence, le Val-de-Marne comme Paris font l'objet d'une surveillance du moustique dans le cadre du Plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr