1. / Maladies
  2. / Immunité
  3. / Maladie auto-immune

Neurolupus : quand le lupus touche le cerveau

Quand on évoque le lupus, on pense souvent à l'atteinte de la peau ou des articulations. Mais cette maladie peut aussi toucher le cerveau et provoquer hallucinations et dépressions.

Rédigé le

Neurolupus : quand le lupus touche le cerveau

Eruptions cutanées, douleurs articulaires, fatigue, insuffisance rénale... Les manifestations du lupus peuvent être très variées. Il s'agit d'un dérèglement du système immunitaire. Le lupus touche environ 30.000 personnes en France, essentiellement des femmes jeunes en âge de procréer.

Il existe une forme très sournoise de lupus : le neurolupus. La maladie s'attaque alors à certaines parties du cerveau. Elle provoque des hallucinations et des dépressions.

À lire aussi : Qu'est-ce que le lupus ?

Normalement, le système immunitaire nous protège contre les microbes. Mais en cas de lupus, il se dérègle et attaque les cellules de notre corps. Presque tous les organes peuvent être touchés, y compris certaines parties du cerveau. On parle alors de neurolupus. C'est ce qui explique les troubles psychiatriques que présentent les patients.

Le neurolupus ne se guérit pas mais il est possible de traiter les symptômes. Les patients doivent notamment prendre des médicaments pour réguler leur humeur et stabiliser la maladie. À ces traitements s'ajoute un suivi médical régulier.

Lors de bilans réalisés à l'hôpital, les médecins vérifient que le système nerveux du patient fonctionne normalement. Ils examinent aussi les articulations, souvent sensibles chez les personnes atteintes de lupus. La maladie évolue en effet par poussées. Entre les crises, les patients vont bien. Comme pour le lupus, l'origine du neurolupus est encore floue.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus