1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Arrêt du tabac, cigarette électronique

Dangers de la cigarette électronique : le cannabis en cause ?

Après la survenue de maladies respiratoires chez les vapoteurs, les autorités sanitaires américaines appellent à ne pas ajouter de produit à base de THC, substance active du cannabis, dans le liquide des e-cigarettes.

Rédigé le

Dangers de la cigarette électronique : le cannabis en cause ?
Crédits Photo : © Pixabay / Roland Mey

Comment expliquer les cas de maladies pulmonaires liés au vapotage aux États-Unis ? Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), 215 personnes à travers 25 états aux Etats-Unis ont développé une maladie pulmonaire grave et un décès a été constaté la semaine dernière.

A lire aussi : La cigarette électronique aide-t-elle vraiment à l’arrêt du tabac ?

THC et maladies pulmonaires

Face à ce constat, les autorités sanitaires américaines ont appelé vendredi les citoyens, en particulier les jeunes, à ne pas utiliser d'ingrédients achetés dans la rue, à commencer par du cannabis, dans les cigarettes électroniques car ces pratiques seraient en effet liées à l’apparition de ces maladies pulmonaires.

"Dans de nombreux cas, les patients ont reconnu l’utilisation récente de produits de cigarette électronique contenant du tétrahydrocannabinol (THC) lors d’une conversation ou d’entretiens avec le personnel de santé" relèvent les CDC dans un communiqué daté du 30 août 2019.

Toux, essoufflements, vomissements…

Les enquêteurs n'ont cependant pas identifié de marque ni de produit spécifique ayant causé ces maladies, qui se manifestent par une toux, un essoufflement, des douleurs de poitrine, et dans certains cas des vomissements et des diarrhées.

En attendant les résultats d’une enquête plus approfondie, les CDC appellent les vapoteurs à ne pas acheter de recharges ou de liquides dans la rue, notamment au THC, la substance psychoactive du cannabis.

Ils "ne doivent pas modifier les produits de cigarettes électroniques ou leur ajouter des substances qui ne sont pas prévues par le fabricant", ont averti les CDC et la Food and Drug Administration (FDA).

Le vapotage séduit les ados

"Indépendamment de l'enquête en cours, les produits de cigarettes électroniques ne doivent pas être utilisés par les jeunes, les jeunes adultes, les femmes enceintes et les adultes qui ne consomment actuellement pas de tabac", rappellent les autorités. Le vapotage consiste à inhaler des vapeurs créées par le chauffage à haute température d'un liquide à l'intérieur de la cigarette électronique. Habituellement, ce liquide contient de la nicotine mais l’usage du liquide contenant du THC se répand.

Aux États-Unis, les autorités sanitaires s’alarment de la popularité du vapotage chez les adolescents et ont engagé une politique de fermeté contre les fabricants pour faire respecter l'interdiction de vente aux moins de 18 ou 21 ans, selon les Etats.

En France, les adolescents ont dernièrement délaissé la cigarette au profit de la cigarette électronique : un peu plus de la moitié des lycéens français ont expérimenté la cigarette électronique (52,1%) contre un tiers (35,1 %) en 2015, rapportait en juin dernier une étude de l’OFDT.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr