1. / Maladies
  2. / Coeur
  3. / Infarctus, arrêt cardiaque

Sauvé grâce à une appli !

Un cycliste, victime d'un arrêt cardiaque en pleine course, a été réanimé par ses amis. Grâce à l’application Sauv Life, ceux-ci ont géolicalisé un défibrillateur. 

Rédigé le

Sauvé grâce à une appli !
L'application permet de géolocaliser le défibrillateur le plus proche.

Réanimé avant même l’arrivée des secours… Le 19 août, alors qu’il roulait sur une route du Cambrésis (Nord) avec ses amis, un cycliste a fait un arrêt cardiaque. Ni une ni deux, ses coéquipiers ont appelé le Samu, qui a envoyé les secours, et lancé l’application Sauv Life. Le programme, simple d’utilisation, permet de géolocaliser le défibrillateur le plus proche en attendant l’arrivée des secours. Instantanément, les cyclistes repèrent un défibrillateur à la mairie de Saint Souplet. Ils filent le récupérer, et réaniment leur ami peu de temps après.

Plus de 70% des arrêts cardiaques surviennent à domicile, le reste sur la voie publique. Ils ont souvent lieu devant des témoins qui ne savent pas pratiquer les gestes adaptés. Sans intervention, quelques minutes après un arrêt cardiaque, le sang ne circule plus, donc le cerveau n'est plus irrigué : des lésions  irréversibles peuvent apparaître. A contrario, si l'on agit vite (massage, défibrillation), le cœur peut repartir.

Le Samu conseille les volontaires

L'application Sauv Life, créée par l’association du même nom, est disponible depuis le 15 mars. Elle a déjà été déclenchée par le Samu plus de 80 fois. Comme le rappelle l’association sur son site Internet, l'application met en relation les aidants et le Samu, qui les conseille "pour la réalisation des gestes qui sauvent". Par ailleurs, le programme alerte également les volontaires proches du lieu de l'accident pour qu’ils puissent intervenir dans les plus brefs délais. N’importe qui peut télécharger Sauv Life, même ceux qui ne sont pas formés aux premiers soins.

En France, 50 000 personnes décèdent chaque année d'un arrêt cardiaque, selon la Fédération  française de cardiologie. "Sans prise en charge immédiate, plus de 90% des arrêts cardiaques sont fatals", précise-t-elle. D’où l’intérêt de télécharger Sauv Life, qui peut permettre à chacun, à son niveau, de sauver des vies !

"Arrêt cardiaque : les signes qui alertent." Reportage diffusé le 14 janvier 2016.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus