À quoi servent les rêves ?

Sait-on à quoi servent les rêves ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Isabelle Arnulf, neurologue :

"Beaucoup de fonctions, en tout cas supposées, sont attribuées aux rêves. On rêve toutes les nuits et probablement cinq ou six heures par nuit, pas simplement en sommeil paradoxal. On ne peut donc pas imaginer qu'il y ait qu'une seule fonction. La consolidation de la mémoire semble être celle qui est la mieux établie. On reprend des fragments de la journée et on les tisse pour consolider les souvenirs. La déduction est une fonction retrouvée, l'anticipation avec les fameux mauvais rêves avant les examens…

"Enfin, il y a tout un rôle du rêve dans le traitement des émotions et qui est autour de l'idée qu'on simulerait les menaces pendant le sommeil pour mieux y faire face dans la journée. Vous avez par exemple les cauchemars des jeunes mamans qui viennent d'accoucher et qui rêvent que le bébé tombe du lit ou qu'il étouffe dans le lit… et qui joignent d'ailleurs le geste au rêve. On pense que c'est resté avec l'évolution. Celles qui faisaient ces rêves ont mieux protégé leur petit. Et vous avez l'idée de l'extinction de la peur qui correspond bien au modèle du cauchemar actuel. C'est l'idée qu'il faut se désensibiliser.

"La peur, c'est très important au moment où on l'a mais il ne faut pas qu'elle nous envahisse, qu'elle nous paralyse, qu'elle nous empêche de réaliser des choses… Il faut apprendre de notre peur, on sait qu'on apprend en dormant. Et cette énorme activité dans les zones des émotions pendant le sommeil, pendant le sommeil paradoxal en particulier, semble être un moyen de transférer la peur dans d'autres zones du cerveau, de nous désensibiliser en quelque sorte pour que le lendemain, on puisse revoir les mêmes images horribles sans qu'on ait le coeur qui bat, qu'on soit mal et qu'on puisse réagir correctement."