Le pape Benoît XVI atteint d'un zona au visage

C’est un mal qui est particulièrement douloureux chez les personnes âgées. Le pape Benoit XVI va mieux après des semaines difficiles.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Le pape Benoît XVI atteint d'un zona au visage

Le pape émérite Benoît XVI, atteint d'un douloureux zona au visage, va mieux, a indiqué son secrétaire particulier Mgr Georg Gänswein dans un récent entretien à la presse allemande.

"La maladie est en train de s'atténuer", a déclaré au journal allemand Südkurier le prélat, actuellement en vacances dans le sud de la Forêt-Noire dont il est originaire, dans le sud-ouest de l'Allemagne.

Le zona s’est manifesté chez le pape de 93 ans par une éruption faciale cutanée, un zona qui a atteint la moitié droite de son visage.  "C’est une maladie très douloureuse mais non mortelle", a souligné  Mgr Gänswein qui vit au côté de Benoît XVI dans un monastère de la Cité du Vatican, évoquant "des douleurs que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi".

A lire aussi: Zona: quand la varicelle refait surface

La résurgence de la varicelle

Le zona est une maladie infectieuse causée par la réaction du virus de la varicelle (herpes virus varicellæ, ou varicelle zona), plusieurs années après la première infection. Le virus, en effet, s'installe à vie dans les ganglions nerveux (présents à chaque sortie des nerfs de la colonne vertébrale). Habituellement, notre système de défense parvient à maintenir ce virus bloqué dans les ganglions. Cependant, si nos défenses immunitaires sont affaiblies, ce virus peut, du jour au lendemain, quitter le ganglion. Mais au lieu d'aller dans le sang où il serait bloqué par les anticorps anti-varicelle, il va prendre les voies nerveuses pour se déplacer.

Une sensation de brûlure, de picotement apparaît alors dans la zone d'émergence du nerf atteint et tout au long de son trajet. Puis des plaques rouges parsemées de vésicules surgissent dans des zones correspondantes au trajet du nerf atteint par le virus. Par exemple, si c'est un nerf intercostal, ce sera le buste. Si c'est un nerf crânien, le cou et le cuir chevelu. Au bout de quelques semaines, ces éruptions finissent par sécher et disparaître. Mais la douleur peut persister, c'est ce qu'on appelle des douleurs post-zostériennes.

Des personnes âgées très vulnérables

Chez le sujet âgé, comme le pape Benoit XVI, les défenses immunitaires appelées lymphocytes T sont moins performantes contre le virus du zona présent de façon latente dans l'organisme. Les manifestations peuvent durer plus longtemps que chez l’adulte jeune au-delà de trois mois voire un an. Le zona peut alors s’avérer très invalidant tant les douleurs ont importantes avec un très fort retentissement sur la vie sociale.

A lire aussi: Le vaccin contre le zona remboursé

La maladie est apparue lorsque Benoît XVI s'était rendu le 18 juin en avion auprès de son frère aîné Georg, hospitalisé, pour une visite d'adieu de quatre jours en Bavière. Il s'agissait de son premier déplacement à l'étranger depuis sa renonciation en 2013.

"Les douleurs se sont manifestées après la mort du frère", a détaillé Mgr Gänswein. Georg Ratzinger est décédé à l'âge de 96 ans le 1er juillet.

"Les conditions de santé du pape émérite ne sont pas source d'inquiétudes particulières, sinon celles entourant une personne âgée de 93 ans en train de surmonter la phase la plus aiguë d'une maladie douloureuse, mais non grave", avait précisé pour sa part la salle de presse du Vatican, citant Mgr Georg Gänswein.

Premier pape à démissionner en près de 600 ans, Benoît XVI avait invoqué des raisons de santé pour expliquer sa renonciation inattendue, annoncée en latin en février 2013, après huit ans de pontificat.