La grippe H1N1 poursuit ses ravages en Inde

La grippe H1N1 poursuit ses ravages en Inde

L'épidémie de grippe H1N1, qui sévit dans l'ouest de l'Inde depuis décembre 2014, a déjà infecté près de 16.000 Indiens, dont plus de 900 sont décédés, selon le ministère de la Santé du pays, cité par plusieurs médias nationaux. Celui-ci appelle la population a garder son calme, soulignant que les stocks de médicaments sont aujourd'hui suffisants.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Les principaux états touchés par l'épidémie de grippe H1N1 depuis début décembre : le Rajasthan (en rouge), le Gujarat (en bleu), le Madhya Pradesh (en vert), le Maharashtra (en jaune) et le Telangana (en rose). (Infographie Allodocteurs.fr, via Commons)
Les principaux états touchés par l'épidémie de grippe H1N1 depuis début décembre : le Rajasthan (en rouge), le Gujarat (en bleu), le Madhya Pradesh (en vert), le Maharashtra (en jaune) et le Telangana (en rose). (Infographie Allodocteurs.fr, via Commons)

En un peu plus de trois mois, la grippe H1N1 s'est étendue dans cinq états de l'Ouest : le Rajasthan (234 décès sur plus de 4.500 infectés), le Gujarat (231 décès pour plus de 3.100 cas), suivis du Madhya Pradesh, du Maharashtra et du Telangana.

Au total, 926 décès seraient recensés au 25 février 2015, selon le ministère.

Trois jours avant l'annonce de ces estimations, les autorités estimaient le nombre de décès autour de 800, et le nombre de cas à 15.000. Ce dernier chiffre à plus que doublé en un mois.

"Il n'y a pas lieu de paniquer, mais nous devons être vigilants", a déclaré le ministre Jagat Prakash Nadda à l'occasion d'une réunion parlementaire. Selon lui, les états disposent de suffisamment de stocks de médicaments, de vaccins et d'équipements (notamment des masques). "Il n'y a pas pénurie", a-t-il rassuré.

A Ahmedabad, la plus grande ville de Gujarat, les autorités ont annoncé des restrictions sur les rassemblements publics, par mesure de précaution. Les rassemblements de plus de quatre personnes sont prohibés depuis le 25 février. Les mariages et les funérailles bénéficient d'une dérogation, à la condition que les participants portent des masques. Les écoles publiques restent ouvertes, mais certains évènements culturels ont été reportés.

VOIR AUSSI

L'épidémie de grippe qui touche actuellement l'ouest de l'Inde est causée par une souche virale de type A, virus appelé H1N1. Particulièrement virulente, celle-ci est apparue au Mexique en 2009, dans des élevages de porcs (d'où son nom de "grippe porcine"). Les symptômes de la maladie sont similaires à ceux de la grippe saisonnière – fièvre, toux, maux de gorge et des douleurs musculaires.