Une machine pour sauver les patients Covid

Utilisée en chirurgie cardiaque, la circulation extracorporelle a sauvé la vie de nombreux patients COVID hospitalisés en réanimation.  

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Quand les poumons sont trop abîmés par la Covid et qu’une intubation ne suffit plus à les oxygéner, il existe un dernier recours. Une opération de sauvetage utilisant la technique d’assistance extra-corporelle, appelée ECMO. D’habitude, elle est utilisée en chirurgie cardiaque. Mais la crise sanitaire en a décidé autrement. Plusieurs études vantent cette technique dans la lutte contre le SARSCov2.

Deux tiers des malades sauvés

Pionnières, les équipes de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, viennent de publier les résultats obtenus pendant la première vague de l’épidémie. Grâce à elle, plus des deux tiers des malades menacés de mort à court terme ont pu être sauvés. “Mais c’est une technique lourde, qui nécessite une prise en charge prolongée en réanimation, souvent plusieurs semaines. Donc on ne peut pas la proposer à tous les patients”, nuance Pr Alain Combes, chef du service réanimation médicale, à la Pitié-Salpêtrière. “Pour supporter ce protocole, un patient a besoin de ce qu’on appelle une réserve physiologique. Les personnes les plus âgées n’ont pas cette réserve physiologique qui permet à l’organisme de tenir plusieurs semaines en réanimation avant de guérir”.

Le succès de ce dispositif dépend aussi d’équipes mobiles, très réactives, utilisant des machines transportables et capables de stabiliser l'état d'un patient sous repsirateur qui s'aggrave.