Image d'illustration. Des anticorps détruisent un virus SARS-CoV2 responsable du covid.
Image d'illustration. Des anticorps détruisent un virus SARS-CoV2 responsable du covid. Crédits Photo : © Shutterstock / Corona Borealis Studio

Un cocktail d’anticorps promet une immunité instantanée contre le covid

Un médicament combinant plusieurs anticorps pourrait conférer une immunité instantanée contre le coronavirus et protéger contre l’infection pendant plusieurs mois. Un essai clinique est en cours au Royaume-Uni.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Une immunité instantanée contre le covid. C’est la promesse du nouveau traitement à base d’anticorps que développe au Royaume-Uni l’University College London Hospitals (UCLH) en collaboration avec le laboratoire britannique AstraZeneca, déjà connu pour ses travaux sur un vaccin anticovid.

Ce nouveau traitement injectable fait l’objet d’un essai clinique baptisé Storm Chaser (chasseur d’orage, en français), actuellement en phase 3, rapporte le 25 décembre l'UCLH sur son site internet.

A lire aussi : Un bébé naît avec des anticorps anti-covid

Des anticorps contre la protéine S

Le principe de ce médicament ? Comme le traitement Regeneron, dont avait bénéficié Donald Trump au mois d’octobre, il s’agit d’un cocktail d’anticorps à longue durée d'action. Ces molécules du système immunitaire capables de reconnaître un microorganisme ennemi ont été créées en laboratoire.

Précisément, elles visent la protéine S (ou protéine Spike) située à la surface du virus et qui lui permet de s’accrocher aux cellules humaines. En ciblant cette protéine, les anticorps peuvent bloquer la fixation du virus aux cellules, et donc a priori bloquer l'infection.

Pour les hospitalisés et les cas contact vulnérables

L’avantage de ce traitement est qu’il confèrerait une immunité instantanée contre la maladie. Il pourrait donc être administré en traitement d'urgence aux patients hospitalisés. Et son action pourrait aussi être préventive, notamment pour protéger les personnes vulnérables si elles sont cas contact.

"Si nous pouvons prouver que ce traitement fonctionne et empêche les personnes exposées au virus de développer le covid-19, ce serait un ajout passionnant à l'arsenal d'armes développé pour lutter contre ce terrible virus" confie au Guardian la docteure Catherine Houlihan, virologue à l’UCLH, en charge de l’étude Storm Chaser.

Six mois à un an d’efficacité

Et selon les responsables de l’essai, le cocktail d’anticorps pourrait être efficace pendant une durée variant de six mois à un an.

Son impact pourrait donc être considérable sur le nombre de décès liés au covid puisqu’il limiterait notamment le risque d’épidémie dans les structures qui réunissent un nombre important de personnes à risque, comme les Ehpad.

Pas avant le printemps 2021

Mais pour l’heure, seulement 10 participants à l’essai clinique ont reçu l’injection. Les chercheurs doivent maintenant suivre l’état de santé de ces participants pour voir s’ils contractent ou non la maladie, en comparaison à un groupe contrôle qui a reçu un placebo.

S'il est approuvé, le cocktail d’anticorps pourra être proposé aux personnes exposées au covid dans les huit jours qui suivent la situation à risque. Mais il faut encore être patient : les responsables de l’essai tablent sur une mise sur le marché au mieux en mars ou avril 2021, le temps que l’essai clinique soit terminé et que les autorités sanitaires le valident.

En attendant, la vaccination couplée au respect des gestes barrières reste la meilleure protection contre le coronavirus.